Breaking News

Haïti. La grève des syndicats de transport en commun reportée

25 Sep 2017
2178 fois

Port-au-Prince. Lundi 25 septembre 2017. Lenouvelliste/CCN. En solidarité avec des zones du grand Nord inondées par les dernières intempéries, les syndicats de transport en commun ont décidé de reporter l?eur mot de grève prévu pour ces lundi 25 et mardi 26 septembre.

Cependant, les syndicalistes maintiennent la mobilisation contre la loi de finances 2017-2018 en fixant deux nouvelles journées de grève pour les 2 et 3 octobre prochain.

"Nous avons décidé de reporter la grève pour les 2 et 3 octobre prochain à cause des inondations dans le Nord, le Nord-Ouest et l'Artibonite", a indiqué au Nouvelliste ce dimanche le responsable de l'APCH. Selon Changeux Mehu, il faut la participation de toute la population dans la grève. Or, la population dans le grand Nord, victime des inondations, ne sont pas en mesure d'entrer en grève pour le moment.

Pour rejeter les critiques faisant croire que les syndicats ont trouvé une entente " secrète" avec le gouvernement ?pour reporter la grève, le syndicaliste dément et fait savoir que 8 sur 10 des organisations syndicales ont pris la décision de reporter la grève à la suite d'une rencontre. La mobilisation, dit-il, est maintenue contre les augmentations des taxes dans le budget.

Le budget 2017-2018 rentrera en application le 1er octobre. Les 2 et 3 octobre nous rentrons en grève pour dénoncer les augmentations sur la matricule fiscale , le permis de conduire, le passeport, entre autres", a prévenu, pour sa part, au Nouvelliste le syndicaliste Jacques Anderson Desroches.

" A travers tous les mouvements pacifiques et démocratiques, nous nous engageons à forcer Jovenel Moïse à revenir sur le budget ", a avancé Jacques Anderson Desroches. Il appelle la population à la désobéissance fiscale.

? Selon le syndicaliste, responsable du Mouvement unifié des transporteurs haïtiens, parce que le président a dit "adelante" dans l'application du budget, " Nous aussi, nous disons 'adelante' dans le mouvement de protestations pacifiques..."

Le président de la République ne rate jamais une occasion pour défendre son budget. Selon Jovenel Moïse, les détracteurs de la loi de finances votée au Parlement ont beaucoup menti à la population. Il a rassuré que jamais il n'appliquera un budget contre la population. Le chef de l'Etat n'attend que le 1er octobre pour commencer à appliquer le budget qui, a-t-il dit, va changer les conditions de vie de la population...

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires