Breaking News

Haïti. Priorité numéro un du Chili en matière de coopération bilatérale

28 Sep 2017
2229 fois
Patricio Utreras Diaz ( Ambassadeur chilien en Haïti ) et Jovenel Moïse ( Président de la République d'Haïti ) Patricio Utreras Diaz ( Ambassadeur chilien en Haïti ) et Jovenel Moïse ( Président de la République d'Haïti )

Port-au-Prince. Jeudi 28 septembre 2017. Lenouvelliste/CCN. Port-au-Prince n’a jamais été aussi proche de Santiago, la capitale du Chili. En effet, la commémoration du 205e anniversaire de l’indépendance du Chili, le lundi 18 septembre 2017, à l’hôtel Ibo Lele, a donné lieu à une autre célébration, et pas des moindres, celle de l’amitié haïtiano-chilienne, qui s’est déroulée dans la plus grande cordialité.

Patricio Utreras Diaz, l’ambassadeur chilien en Haïti, et Régine Lamur, ministre a. i. des Affaires étrangères, ont vanté les liens d’amitié solides qui existent entre les deux pays depuis plusieurs décennies. « Commémorer notre fête nationale en Haïti est pour moi particulièrement agréable, parce que nos deux pays sont unis par une amitié de très longue date », a déclaré le diplomate chilien, précisant que, cette année, Haïti et le Chili célèbrent 80 ans de relations diplomatiques.

Au cours de ces longues années, les deux pays ont développé plusieurs initiatives de coopération bilatérale dans le cadre de l’accord basique de coopération scientifique et technique signé il y a 33 ans, en 1984. « Ces dernières années, la proximité entre nos pays a été marquée par trois éléments principaux: la participation des troupes chiliennes au sein de la MINUSTAH, la formation et la croissance d'une communauté haïtienne au Chili et la coopération bilatérale », a souligné Patricio Utreras Diaz.

« Non seulement Haïti continuera à être pour le Chili la première priorité en matière de coopération bilatérale, mais nous sommes en train d’identifier avec plusieurs partenaires locaux et internationaux de nouveaux secteurs pour renforcer cette coopération », a poursuivi le diplomate chilien, assurant que son pays continuera à soutenir Haïti dans ses efforts de renforcement institutionnel.

Un cas particulier est celui de la coopération policière chilienne, à travers laquelle, depuis plus de 30 ans, le Chili est venu en appui à la formation des officiels de la Police nationale d’Haïti.

Des démonstrations d’amitié qui n’ont pas laissé insensible Régine Lamur, ministre de la Jeunesse et des Sports, qui a remplacé le chancelier haïtien à cette soirée de commémoration. La ministre a. i. des Affaires étrangères dit apprécier « énormément l’esprit de solidarité dont ont fait montre le gouvernement et le peuple chiliens à l’endroit du peuple haïtien depuis le séisme du 12 janvier 2010 jusqu’à aujourd’hui en accueillant fraternellement sur le sol chilien les travailleurs migrants haïtiens ».

Après le tremblement de terre de 2010, néanmoins à un rythme plus accéléré depuis 2014, plusieurs dizaines de milliers de compatriotes ont émigré au Chili où, en peu de temps, ils ont gagné une réputation de rudes travailleurs honnêtes et consciencieux.

« Ils font une importante contribution à notre société. Notre pays les a accueillis, non sans difficulté », a noté l’ambassadeur, expliquant que le Chili n’est pas nécessairement la terre des opportunités dont ils rêvent même si le pays sud-américain a une économie stable, un système démocratique solide et une progressive amélioration de la qualité de la vie.

Tout en se réjouissant de l’intégration de plus de 18 000 Haïtiens dans le système de sécurité sociale du Chili, Régine Lamur a aussi exprimé la très grande préoccupation du gouvernement haïtien face à cette situation. « Ma présence ici ce soir traduit la volonté du gouvernement d’œuvrer en étroite collaboration avec le gouvernement chilien pour l’implantation de nouvelles bases pouvant garantir la reconstruction, la croissance et le développement du pays et permettre à nos filles et fils de vivre dans un environnement stable grâce à la relance de notre économie », a déclaré la ministre Lamur en présence des membres du gouvernement, du nonce apostolique, de la représentante du secrétaire général des Nations unies, Sandra Honoré, des membres du corps diplomatique et consulaire ainsi que des représentants d'organisations internationales qui avaient fait le déplacement.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/176996/haiti-priorite-numero-un-du-chili-en-matiere-de-cooperation-bilaterale

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires