Breaking News

Haïti. Dépenses en santé: Haïti le pire élève en Amérique

29 Sep 2017
2580 fois

Port-au-Prince. Vendredi 29 septembre 2017. Lenouvelliste/CCN. 34e sur 34, Haïti figure en dernière position sur la liste des pays de l’Amérique qui dépensent le moins en santé, a révélé le rapport quinquennal (2013-2017) de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) intitulé « Santé dans les Amériques 2017 », consulté par Le Nouvelliste.

Selon ce rapport, Haïti a investi moins de 2% de son produit intérieur brut (PIB) en soins de santé au cours des cinq dernières années alors que le minimum recommandé est de 6%. De tous les pays de la région, Cuba occupe la première place accordant 10% de son PIB suivi des Etats-Unis qui en octroie 8%.

Le Salvador, le Paraguay, l'Équateur, la Bolivie, le Nicaragua et la Colombie investissent entre 4 et 6% tandis que le Guatemala, l'Argentine, la République dominicaine, le Mexique, le Pérou, le Brésil et le Chili sont entre 2 et 4% du PIB.

Avec seulement 4, 3% de son budget alloué à la santé, Haïti est loin des recommandations de l’OPS/OMS qui suggère que 15% des dépenses en santé doivent provenir du budget national dans les pays à faible revenu.

Le rapport rappelle que tous les pays doivent garantir l’accès aux soins de santé à leur population. « L’accès universel à la santé et la couverture sanitaire universelle requièrent l’adoption et la mise en œuvre de politiques et d’interventions multisectorielles visant à agir sur les déterminants sociaux de la santé, en préconisant un engagement de toute la société à favoriser la santé et le bien-être. »

Comme suggestion, « l’étude recommande en particulier la mise en place de nouvelles taxes ou l’augmentation des taxes existantes, surtout sur les produits nocifs pour la santé, une amélioration de l’efficience des systèmes de santé et des dépenses relatives à la santé publique et une amélioration de l’administration fiscale.

Le rapport conseille aussi que les pays qui cherchent à créer davantage d’espace budgétaire le fassent au moyen d’un dialogue inclusif fondé sur les principes de la stratégie pour l’accès universel : le droit au niveau le plus élevé possible en matière de santé, d’équité et de solidarité.

Par ailleurs, le rapport a relaté certains points positifs concernant Haïti. « En Haïti, les cas de choléra notifiés ont diminué en passant d’un pic de 340 111 cas en 2011 à 58 809 cas en 2013, puis 41 421 cas en 2016, soit une réduction globale de 87,8 %. Du fait de l’amélioration du dépistage et de la rapidité du traitement, le taux de létalité a diminué, passant de 2,2 % au début de l’épidémie en 2010 à 1,1 % en 2016 », lit-on dans le rapport de 146 pages.

« Haïti a traité près de 8 millions de personnes contre la filariose lymphatique, soit 60 % environ de l’ensemble de la population présentant un risque de contracter cette maladie dans les Amériques. Fin 2016, 46 communes (soit une population de 3,1 millions de personnes) de ce pays ont rempli les critères d’arrêt de l’administration de masse des médicaments et sont entrées dans la phase de surveillance de l’élimination de la maladie », a souligné le rapport.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/177083/depenses-en-sante-haiti-le-pire-eleve-en-amerique

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires