Breaking News

Haïti. " Dans une décenie, les citoyens haïtiens auront un passeport valide de 10 ans "

05 Oct 2017
3095 fois

Port-au-Prince. Jeudi 5 octobre 2017. Lenouvelliste/CCN. Il s’agit à présent de faire passer la durée de validité du passeport haïtien de 5 à 10 ans pour les personnes âgées de plus de 18 ans. Les mineurs pourront avoir leur passeport valide de cinq ans. Mais, dans une décennie, tous les citoyens devraient avoir un passeport valide pour 10 ans, selon le secrétaire d’État aux Finances, Ronald Décembre.

Pendant longtemps, l’État a subventionné une partie de la production du passeport. L’impression, le transport et le dédouanement de ce document ont un coût et varie entre 85 et 90 dollars américains, Ronald Décembre croit dur comme fer que les 1500 gourdes d’avant ne sauraient être le prix réel du document. « L’État haïtien ne peut plus continuer à subventionner un document pour quelqu’un qui voyage », a souligné le secrétaire d’État aux Finances qui intervenait, ce mercredi, sur les ondes de Radio Métropole.

Les 6 000 gourdes de droit du passeport équivalent à environ 95 dollars, a calculé M. Décembre Si on laisse faire, les conséquences seront dures a relever. « Ce serait le même type de manque à gagner pour le carburant », a comparé Ronald Décembre qui remarque que les ressources deviennent très limitées, cela empêche à l’Etat de faire des investissements ou de poser des actions porteuses de croissance dans l’économie. Et d’ajouter: « Sur le plan international, ça ne sourit pas, ce n’est pas le soleil qui brille. »

Haïti, explique Ronald Décembre, ne pourra pas indéfiniment mendier à l’international pour financer son budget. Il voit même dans ces ajustements une des meilleures mesures prises par le gouvernement. « Le passeport participe à une sorte de modernisation du système… Dans une décennie, il n’y aura plus de passeports valides de cinq ans, tous les passeports de tous les pays seront valides pour une période de 10 ans », a martelé M. Décembre qui annonce que le changement s’opère graduellement.

Le secrétaire d’État aux Finances qualifie ces modifications de correctives ou d’ajustement du droit du passeport et non d’une augmentation. Quant aux risques de confusion avec les partenaires internationaux, Ronald Décembre estime qu’ils sont nuls en ce qui a trait aux modifications dans la durée de validité des passeports. Le système international est connecté avec Haïti. Un changement opéré ici sera transmis immédiatement à l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) qui dépend des Nations unies.

Un certain attroupement est constaté ces derniers temps dans les services de l’Immigration et de l’Émigration. Selon la loi, Ronald Décembre précise que les citoyens qui ont payé leurs droits de passeport de 1 500 gourdes avant le 1er octobre auront une validité de cinq ans indépendamment de la date de livraison durant le présent exercice. Une déconcentration des services a été récemment initiée par l’État, à travers les Centres de réception et de livraison de documents d'identité (CRLDI). Ronald Décembre a indiqué que « la durée de validité du passeport n’est pas fonction du nombre de pages. »

Interrogé sur des contrats de 123 millions de dollars engagés par l’État haïtien dans du matériel de construction, le secrétaire d’État aux Finances affirme ne pas disposer d’informations suffisantes pour intervenir sur le sujet. Il n’a voulu rien avancer sur la question des journalistes.

La lutte contre la contrebande est une des dispositions prises par le gouvernement. Un véritable problème existe à la frontière. Récemment, des concernés par le problème ont eu une rencontre, a informé le secrétaire d’État aux Finances. « Lutter contre la contrebande ne signifie pas insérer des chiffres dans le budget, mais ce sont des mesures administratives telles que le contrôle, les vérifications, la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale pour booster les finances publiques », conclut-il.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/177109/enseignant-en-haiti-profession-a-lavenir-incertain

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires