Breaking News

Haïti. Menace de déportation des migrants haïtiens en situation irrégulière aux Bahamas

16 Oct 2017
2341 fois
Image d'illustration Image d'illustration

Port-au-Prince. Lundi 16 Octobre 2017. Alterpresse/CCN. Des migrantes et migrants haïtiens, en situation irrégulière aux Bahamas, sont sous menace de déportation vers Haïti, rapporte la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Ces migrants seront contraints de laisser l’archipel des Bahamas avant le dimanche 31 décembre 2017, a annoncé le premier ministre bahaméen, Dr. Hubert Minnis, lors d’une intervention, le mercredi 11 octobre 2017, à la chambre législative.

Minnis demande aux officiers d’immigration de faire leur devoir, d’une façon professionnelle et humaine.

« Ceux, qui emploient illégalement de tels migrants, sont légalement responsables et seront poursuivis. Nous devons être un pays, où la loi s’applique. », a-t-il dit.

Tous les employeurs et résidents aux Bahamas, qui ont recruté des migrantes et migrants en situation irrégulière, ont jusqu’au 31 décembre 2017 pour régulariser leur statut ou arrêter de les embaucher.

Le gouvernement se concentrera sur les services de l’immigration, pour accorder et renouveler des permis de travail et des visas à celles et ceux, qui en ont fait la demande, informent les autorités bahaméennes

L’administration bahaméenne précédente a mis en œuvre, le 1er novembre 2014, une politique migratoire, exigeant aux non-Bahaméens d’avoir les documents (passeports) de leur nationalité et de prouver qu’ils sont autorisés à travailler et vivre aux Bahamas.

Suivant cette politique, il est fait obligation à l’immigration bahaméenne de ne pas accorder de documents d’identité aux Bahaméennes et Bahaméens d’ascendance étrangère.

Depuis, toute demande de résidence ou de permis de travail, faite par celles et ceux qui n’ont aucun statut juridique, n’est pas agréée.

Plus de 80 mille ressortissantes et ressortissants haïtiens résident dans l’Archipel des Bahamas, sur une population estimée, en 2017, à 396 mille 814 habitantes et habitants.

Face à cette situation inquiétante, la plateforme Garr appelle les autorités haïtiennes à entreprendre, en toute urgence, des pourparlers avec l’État bahaméen, en vue de le porter à revoir cette décision.

Url de cet article : http://www.alterpresse.org/spip.php?article22217#.WeSVxWjWyUk

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires