Breaking News

Haïti. Pour mettre fin au sida en Amérique latine et dans les Caraïbes

07 Nov 2017
2593 fois

Port-au-Prince. Mardi 7 Novembre 2017. Lenouvelliste/CCN. Haïti accueille du 6 au 8 novembre le troisième forum de l’Amérique latine et des Caraïbes sur le VIH/sida. Le coup d'envoi a été donné ce lundi à Pétion-Ville en présence du Premier ministre Jack Guy Lafontant, de la ministre de la Santé publique, le Dr Marie Gréta Roy Clément, du représentant régional de l’ONUSIDA, le Dr Cesar Nuñez, et plus d'une centaine de dirigeants et experts de la région.

« Mettre en place un espace de discussion entre les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes afin de non seulement générer un consensus sur les priorités régionales et les stratégies pour soutenir l’expansion rapide d’une réponse intégrée efficace et intersectorielle au VIH dans la région mais encore de garantir un financement durable de la riposte nécessaire à celui-ci d’ici 2020, tel est l’objectif que poursuit cette séance de travail », a d’entrée de jeu expliqué la ministre de la Santé publique, le Dr Marie Gréta Roy Clément.

Durant trois jours, 150 participants dont des experts en finance et en VIH vont débattre des nouvelles stratégies à adopter dans ce contexte de rareté de ressources financières. Tour à tour, les intervenants ont fait part de leur inquiétude quant à la baisse significative des fonds alloués au secteur sanitaire. De 2012 à 2015, il y a eu 31% de réduction pour le VIH, a précisé le Dr Cesar Nuñez qui parle de période difficile.

Alors qu’il faut penser à une stratégie de pérennisation, les bailleurs continuent à se soustraire. Dans cet imbroglio, les propos de la représentante du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria n’ont pas caché les inquiétudes. Mme Annelie Hirschmann évoque que les donateurs continuent de se réduire. Avant d’inviter les gouvernements à définir de nouvelles stratégies et accorder la priorité aux programmes prioritaires, elle annonce que le fonds mondial continuera à financer les programmes de lutte contre le sida. Annelie Hirschmann souligne par ailleurs que l'organisme qu'elle représente a déjà dépensé 2. 2 milliards de dollars pour la prévention et le traitement du VIH dans la région.

Se faisant la voix des personnes vivant avec le VIH, Marcela Alsina, coordinatrice du Latin America and Caribbean Movement of Women Living with HIV, appelle à une prise de conscience. Elle fait remarquer que dans certaines régions, il y a bon nombre de gens qui n’ont toujours pas accès aux soins, au traitement que leur cas nécessite. Elle défend l’idée de plus d’investissements pour accélérer la riposte au VIH. « Si nous comptons réellement y mettre fin d’ici 2030… il faut investir davantage et inclure dans la prise de décision la société civile. Sinon, ce sera difficile de passer de la parole aux actes », a affirmé Marcela Alsina.

Ce n’est pas le Premier ministre haïtien qui dira le contraire. Le Dr Jack Guy Lafontant dit constater que la prévention, qui est un volet essentiel dans la lutte contre le VIH/sida, a connu une certaine baisse d’attention ces dernières années. Alors que des efforts en matière de prévention sont indispensables à maintenir le processus d’accélération de la riposte visant à mettre fin au VIH/sida d’ici 2030 », a déclaré le chef du gouvernement haïtien.

Quant au représentant de l’OPS/OMS en Haïti, le Dr Luis Felipe Codina, il espère qu’au terme de ce forum, les acteurs réussiront à définir les éléments clés pour la pérennité de la réponse au VIH et pour l’atteinte de l’objectif 90-90-90 (90% des personnes connaissent leur statut sérologique. 90% des personnes séropositives sous traitement antiviral. Et 90% des personnes sous traitement ont une charge virale supprimée).

Dans les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes, 2,1 millions de personnes vivent avec le VIH. La couverture du traitement était en 2016 de 54% dans la région, soit 58% en Amérique latine et 52% dans les Caraïbes. Le nombre de décès liés au sida dans la région a baissé à 19%. Le nombre annuel de nouvelles infections parmi les adultes reste stable, soit 120 000 nouvelles infections. En Haïti, la prévalence a chuté. Elle passe de 2,2% à 2%.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/178599/pour-mettre-fin-au-sida-en-amerique-latine-et-dans-les-caraibes

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires