Breaking News

Haïti. Vive le « made in Haiti » à tout jamais !

27 Nov 2017
2523 fois

Port-au-Prince. Lundi 27 Novembre 2017. Lenouvelliste/CCN. L’idée de promouvoir les produits et services du terroir est des plus louables. Longtemps qu’on assiste à une dégringolade de la production nationale dans différents domaines.

Haïti, naguère un pays agricole, importe depuis des décennies l’essentiel de son alimentation. Une situation qui crée de la dépendance vis-à-vis de l’extérieur, particulièrement de la république voisine, qui ne dit pas son nom. Pourtant, le pays regorge de ressources ou dispose des potentialités qui, bien exploitées, peuvent permettre aux habitants de cette presqu’île de 27 750 km2 de vivre mieux et de contribuer aussi au bien-être de l’humanité.

On se demande si les hommes d’affaires de notre chère Haïti ont remarqué que même les petites bourses sont prêtes à faire le sacrifice nécessaire pour consommer les produits cultivés sur notre territoire. Prenons l’exemple du riz devenu produit le plus consommé par les Haïtiens. Les diverses variétés de riz de l’Artibonite, grenier du pays, se vendent allègrement sur le marché local. Il est de notoriété que les marques de riz national n’ont même pas besoin de publicité pour trouver leur meilleur marché dans les quatre coins du pays. Quelques-unes des marques sans les citer sont tellement appréciées des consommateurs locaux que l'offre se révèle généralement très inférieure à la demande.

Les produits maraîchers, pour la plupart biologiques, s’arrachent comme des petits pains dans les marchés publics ou dans les supermarchés des grandes villes. Toutefois, les paysans qui s'imposent toutes les difficultés du monde pour les produire n’ont ni accès au crédit ni à des polices d’assurances pour leurs récoltes. Dans bon nombre de cas, les moyens de transport et de stockage sont si précaires pour les producteurs que ces derniers se laissent souvent emporter par le découragement tant les pertes colossales de la production sont énormes. Ce sont des laissés-pour-compte, à qui la république doit une fière chandelle.

Dans le domaine de l’artisanat, le succès chaque année d’« Artisanat en fête » montre à la fois la créativité des artisans haïtiens et la diversité de la qualité dans le domaine. Dans la région caribéenne, Haïti compte parmi les fines fleurs. Mais encore une fois, il suffit de passer une commande importante à une entreprise ou un artisan pour se rendre compte que l’offre est limitée. Les artisans haïtiens, même les meilleurs, font face au même problème de financement du paysan, c'est-à-dire le risque d'être laissés au bord de la route. La culture haïtienne dans son ensemble est exportable à quelques conditions. Bien entendu.

Organiser un événement qui fait la part belle à la production nationale, à la consommation du « Made in Haiti » constitue une première victoire dans la grande bataille pour la reconquête de notre identité et de nos valeurs. Ce qui devrait constituer notre priorité numéro un. La logique élémentaire veut que, «à qualité égale, l’Haïtien opte volontiers pour les produits ou les services locaux». Tout le monde doit l'admettre, ce réflexe aliénant qui veut que l'on doit toujours se tourner vers l’extérieur pour le moindre besoin n’a pas aidé le pays à sortir de son marasme économique.

La foire Konsome lokal compte offrir au Parc historique de la Canne à Sucre ce qu’Haïti fait de mieux dans les secteurs de l’agroalimentaire, de produits naturels et de beauté, de design intérieur, tourisme ainsi que dans l'art culinaire. Les exposants sont en train de fourbir leurs armes pour offrir le meilleur de leur cru aux visiteurs et participants qui de leur côté vont chercher à profiter au maximum de l’événement durant les deux jours. Les organisateurs de la foire, comme ceux de « Manman Doudou » (l’équipe de Harry Nicolas, alyas Mèt Fèy Vèt), avant eux méritent un Ochan de la nation tout entière pour ces initiatives qui ne peuvent être que bénéfiques pour le pays .

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/179498/vive-le-made-in-haiti-a-tout-jamais

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires