Imprimer cette page

Haïti. Près de 70% de la population n’a pas accès aux soins de santé

20 Déc 2017
2883 fois

Port-au-Prince. Mercredi 20 Décembre 2017. Lenouvelliste/CCN. Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a présenté le lundi 18 décembre à l’hôtel El Rancho le rapport des statistiques sanitaires de 2016. Ce document présenté aux partenaires techniques et financiers fournit des données générales sur les conditions et l’état de santé de la population. Les statistiques de l’année présentent une description peu encourageante de la situation sanitaire du pays.

« Il ressort de l’analyse des statistiques de l’année 2016 que le pays continue de faire face à des défis majeurs de santé caractérisés, entre autres, par la prédominance à la fois des maladies infectieuses et parasitaires et des maladies chroniques dans le profil de la morbidité générale, l’accès limité de la population à des services sanitaires de base et la faible utilisation des services disponibles. Vu le faible budget accordé au secteur, le MSPP a une marge de manœuvre très limitée pour faire fonctionner ses établissements de santé et assurer en même temps la gestion de ses programmes prioritaires », conclut le rapport des statistiques 2016 que la ministre de la Santé publique, le Dr Marie Gréta Roy Clément, a soumis à l’appréciation des partenaires techniques et financiers du MSPP.

Le document a été élaboré à partir des données collectées dans les établissements du pays, des résultats de surveillance épidémiologique publiés par la Direction d’épidémiologie, de laboratoire et de recherche (DELR) et à l’aide des rapports statistiques et certains programmes prioritaires.

Le rapport fait état d’une faible performance du système de santé. On enregistre une faible couverture des services de santé maternelle et infantile et des programmes de lutte contre les endémies majeures.

Seulement 31% de la population a accès aux soins de santé. L’ampleur des maladies infectieuses et parasitaires n’a pas baissé. Les infections respiratoires aiguës qui affectent en grande partie les enfants de moins de cinq ans continuent de dominer le tableau des pathologies sous surveillance. Le rapport souligne que les cas de diphtérie (maladie qui a resurgi en 2014) ont pris de l’ampleur en 2016 en atteignant toute les poches de la population partout dans le pays. On note également que les cas confirmés de paludisme sont passés de 7 013 en 2015 à 13 189 en 2016, soit une augmentation de 88%.

Par ailleurs, comparé à 2015, les cas de diarrhée enregistrés chez les adultes comme chez les enfants ont augmenté de 3, 7%. Les cas de choléra ont augmenté de 16% par rapport à 2015. Les chiffres de la tuberculose ont baissé. La demande de soins pour les maladies chroniques demeure cette année-là très préoccupante. Ajouté à tout cela, on note aussi que les cas d’insuffisance rénale dans le pays pullulent. 659 nouveaux cas ont été rapportés seulement en 2016. Sans avancer de chiffres, le rapport fait remarquer qu’il y a une forte fréquence des nouveaux cas de cancer localisé au niveau du col de l’utérus, du sein et de la prostate.

Dans son discours, la ministre de la Santé publique explique que les chiffres doivent nous interpeller. « Chaque travailleur de santé doit se sentir concerné par la problématique de la baisse de la couverture vaccinale, le taux de malnutrition aigu qui frappe plusieurs centaines de nos enfants pour ne citer que ces indicateurs-là. Les chiffres concernant les taux de mortalité maternelle et infantile continuent de baisser mais vous allez être d’accord avec moi qu’en matière de santé, les succès sont éphémères et peuvent rapidement se transformer en demi-échecs ou même en échecs cuisants », a-t-elle déclaré en présence du ministre de la Planification, Aviol Fleurant et des bailleurs...

Le Dr Marie Gréta Clément croit que pour pouvoir offrir une couverture sanitaire universelle à travers une offre de soins de santé primaire, « nous devons compter sur la mise en place d’un bon système de monitoring et d’évaluation qui facilite le suivi de nos interventions afin de détecter à temps les problèmes et prendre les mesures correctives nécessaires pour les résoudre.

Les autorités sanitaires annoncent que des dispositions seront prises pour définir les nouvelles priorités et stratégies de santé et pour actualiser le plan d’action du MSPP pour l’année 2017-2018.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/180712/pres-de-70-de-la-population-na-pas-acces-aux-soins-de-sante

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Dernier de CCN