Breaking News

Haïti. TPS : les Haïtiens ont jusqu’à mars pour se réinscrire une dernière fois

23 Jan 2018
2507 fois

Port-au-Prince. Mardi 23 Janvier 2018. Lenouvelliste/CCN. Les Haïtiens bénéficiant actuellement du Statut de protection temporaire (TPS) ont un délai de 60 jours pour se réinscrire afin de conserver leur statut jusqu'à la date d'expiration du programme, selon ce qu’a fait savoir un avis des services américains de la citoyenneté et de l'immigration (USCIS), publié le 18 janvier dernier.

Intervenant ce lundi sur les ondes de Magik 9, à l’émission Panel Magik, l’ambassadeur d’Haïti à Washington, Paul Altidor, a rappelé que le Statut de protection temporaire (TPS) pour Haïti devrait expirer le 22 janvier 2018.

Après avoir examiné les conditions du pays et consulté les agences gouvernementales américaines compétentes, le Département américain de la sécurité intérieure (DHS) a conclu, le 20 novembre 2017, que les conditions en Haïti étaient favorables à la fin de l'appellation TPS d'Haïti et a donc mis un terme à ce programme. Pour permettre une transition ordonnée, cette résiliation prend effet le 22 juillet 2019, soit 18 mois après la fin de l'appellation actuelle.

Le compte à rebours a démarré pour les 18 prochains mois, a souligné l’ambassadeur Altidor, indiquant que les compatriotes haïtiens sont désormais habilités non seulement à renouveler leur statut TPS mais aussi leur autorisation de travail. En ce sens, le diplomate haïtien a lancé un appel à tous les ressortissants haïtiens bénéficiant du programme TPS.

Il a ensuite relevé l’importance que les bénéficiaires de ce statut, tout en renouvelant leur autorisation de travail, s’asseyent avec un avocat d’immigration pour que ce dernier puisse leur indiquer quelle option leur convient pour un éventuel ajustement de leur statut aux États-Unis. Car, dit-il, à partir du 22 juillet 2019, à 11h59 p.m. si quelqu’un n’a pas eu le temps d’ajuster son statut, il va se retrouver dans une situation irrégulière et même illégale aux États-Unis.

En effet, « les bénéficiaires actuels du TPS haïtien ont 60 jours pour demander une prolongation finale de statut et d'autorisation de travail de 18 mois pendant qu'ils cherchent un autre statut d’immigration ou se préparer à quitter le pays », selon l’avis publié dans le registre fédéral le 18 janvier dernier.

Toutefois, Paul Altidor a tenu à mettre un bémol en affirmant que « personne ne va perdre sa capacité à travailler normalement au sein du programme TPS jusqu’à juillet 2019 ». Les documents d'autorisation de travail qui expirent le 22 janvier 2018 seront automatiquement prolongés jusqu'au 21 juillet 2018.

Le réenregistrement est limité à ceux qui se sont déjà inscrits et ont obtenu le TPS selon l'avis officiel du Registre fédéral. La période de réenregistrement de 60 jours s'étend du 18 janvier 2018 au 19 mars 2018.

Conscient que le programme TPS en est à sa dernière ligne droite, l’ambassadeur Paul Altidor dit ne pas s’attendre à un renouvellement à moins d’une décision politique ou législative au niveau du Congrès américain de concert avec l’exécutif.

Cependant, il encourage fortement ses compatriotes à s’asseoir avec un avocat d’immigration capable de les aider à déterminer quelle option leur convient afin de pouvoir ajuster leur statut.

« Au lieu de 59 000 ressortissants haïtiens qui bénéficiaient du TPS, ce chiffre est réduit à environ 40 000 en partie car plus de 17 000 ressortissants ont déjà commencé le processus d’ajustement de leur statut aux États-Unis », a déclaré Paul Altidor, ambassadeur d’Haïti à Washington, sur Magik 9.

Url de cet article : http://lenouvelliste.com/article/182196/tps-les-haitiens-ont-jusqua-mars-pour-se-reinscrire-une-derniere-fois

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires