×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940
Imprimer cette page

Haïti. La grève des résidents continue de tuer : un enfant d'environ 3 ans meurt faute de soin

24 Mai 2016
3020 fois

Port-au-Prince. Mardi 24 mai 2016. CCN/AHP. Un enfant d'environ 3 ans est mort ce lundi faute de soin à l’hôpital de l’université d’Etat d’Haïti où il avait été conduit à l'aube après un malaise durant la nuit.

Ses parents, inconsolables, ont rapporté que leur enfant a agonisé pendant plusieurs heures avant de trépasser vers 10 heures du matin. Si des résidents avaient accepté d'aller à son chevet, ma fillette aurait sans doute survécu, a déclaré sa mère, alors que sa tante fulminait de colère.

Il s'agit d'un nouveau drame qui aurait pu être évité, ont fait savoirdes citoyens ayant improvisé un sit-in devant le plus grand centre hospitalier public du pays, dysfonctionnel à l'instar des autres centres publics, en raison d'une grève des médecins résidents réclamant une augmentation de salaire de 3000/7500 à plus de 150,000 gourdes, que le gouvernement provisoire à mandat limité déclare n'être pas en mesure de donner.

Le 4 mai dernier, une jeune femme avait trouvé la mort dans des circonstances similaires. Elle avait été emmenée à l'hôpital général mais les éesidents avaient refusé de la soigner pour les mêmes raisons. Les médecins rstent intraitables, en depit du fait que les autorités sanitaires affirment avoir satisfait la majorité de leurs revendications..

Il y a une semaine environ, le MSPP, ministère de la santé publique et de la population, avait fait livrer des stocks de médicaments, du matériel et des intrants dans les hôpitaux publics en vue de favoriser leur réouverture, comme l'avaient exigé les résidents grévistes mais jusqu'ici rien n'est fait. Les résidents se seraient même opposés à la venue d'autrs medecins pour la mise en place d'une cellule d'urgence. Ce qui fait dire a plusieurs secteurs que cette grève est manipulée par ds mains politiques. D'autres secteurs affirment que si ce mouvement a des conséquences graves sur la santé de la population, la moralité des grévistes en sortira très sérieusement diminuée et leur avenir incertain.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dernier de