Breaking News

Haïti. «Des avancées dans l'expérience de la transition numérique»

06 Fév 2017
2533 fois

Port-au-Prince. Lundi 6 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. Le directeur général du Conseil national des télécommunications (Conatel), Jean-Marie Altéma, le P.D.G. de l’Electrocom, l’ingénieur Fritz Joassin, et le directeur technique de la Télévision nationale d’Haïti, Yvon Auguste, ont fait le point, ce vendredi, sur l’état d’avancement de l’expérience pilote concernant la transition numérique entreprise depuis le 28 décembre dernier. Selon ces responsables, diverses étapes sont déjà franchies dans le cadre de cette expérience. 

Des tests sont réalisés. Des discussions sont déjà tenues avec des producteurs et des acteurs intéressés par la production des contenus numériques. Les premiers impacts, selon les représentants des institutions impliquées dans le processus du passage de l’analogue au numérique, sont plutôt positifs.  

Du 28 décembre, date du lancement officiel, à nos jours, des travaux importants ont été réalisés. Selon le directeur général du Conatel, les techniciens de la firme responsable et ceux de la Télévision nationale d’Haïti ont tout mis en œuvre afin de permettre à la population du département de l’Ouest de jouir les premiers signaux de la télévision numérique dans le pays.

La transition, poursuit le haut fonctionnaire, n’est pas que l’affaire de l’État haïtien ou du Conseil national des télécommunications. Il s’agit d’une exigence de l’Union internationale des télécommunications (UIT). Tous les pays doivent se mettre en règle. Ainsi, c’est toute la société qui doit, soutient Jean-Marie Altéma, s’impliquer dans une telle démarche. Pour y arriver, argumente-t-il, il s’avérerait important que l’on ait une chaîne d’expérimentation.  

Cette chaîne est la TNH. Cette dernière émet des signaux digitaux depuis plus d’un mois. Nombreux sont ceux qui ont déjà fait l’expérience. Il y a néanmoins des intéressés qui n’arrivent toujours pas à recevoir ces signaux. Ainsi, le P.D.G. de l’Electrocom, Fritz Joassin, en a profité pour les expliquer les différentes étapes. Pour capter les signaux numériques de la Télévisons nationale d’Haïti, fait-il savoir, pour l’instant, il faut avoir un téléviseur compatible avec la technologie ATSC et d'une antenne appropriée. Après, il suffit de faire un balayage et choisir la chaîne 10 pour recevoir les images.

Certains appareils, explique M. Joassin, exigent qu’on sélectionne la chaîne 10.1 ou la chaîne 10-1 pour y avoir accès. Cependant, ces dispositions concernent uniquement les utilisateurs qui détiennent des appareils compatibles avec la technologie ATSC. De plus, les responsables s’activent pour rendre disponible un décodeur à l’intention de ceux qui utilisent encore un téléviseur analogue. Et là encore, cette catégorie d’utilisateurs ne pourra pas expérimenter l’ensemble des applications dont dispose le système numérique. La solution est que tout le monde ait le type d’appareil approprié.  

Par ailleurs, les tenants de cette expérience conseillent aux acheteurs de se procurer des appareils compatibles avec le système susmentionné. Toutefois, ils ne font pas que s’adresser aux consommateurs. Aussi, affirment-ils, les importateurs de ces types de matériels ont leur part de responsabilité. Ils les enjoignent, à cet effet, de ne plus introduire sur le marché haïtien des téléviseurs qui ne sont pas aptes à recevoir de tels signaux.

Cette expérience n’est qu’un premier pas vers la télévision numérique à l'échelle nationale. Les tenants ne font que mettre en application ce qui a été discuté et approuvé dans le plan stratégique élaboré dans le cadre de la transition. On est, si l’on en croit M. Altéma, dans une phase d’apprentissage. « Nous sommes en train de tout mettre en œuvre afin d’être mieux armés pour entrer de plein fouet dans l’ère de la télévision numérique en Haïti », développe-t-il. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires