Breaking News

Haïti. Moïse, le lièvre et la tortue

20 Fév 2017
2276 fois

Port-au-Prince. Lundi 20 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. Avant de choisir son premier ministre, de monter son gouvernement, le président Jovenel Moïse prend son temps. Ce n’est pas une mauvaise chose. Les tortues ont très souvent raison contre les lièvres. La fable nous l’a appris, l’expérience nous le prouve tous les jours. Un président prudent et perfectionniste vaut mieux qu’un chef d’Etat impérieux et impulsif. Le tout est de choisir le bon timing pour se lancer. 

Le président prend aussi son temps avant de compléter son équipe. C’est un peu plus rare. Pour le moment, il n’a procédé qu’à de rares nominations au palais, dans son entourage propre ou pour changer les responsables de la sécurité de la garde présidentielle. Jovenel Moïse prend son temps sans doute pour mieux préparer la suite. Certains croient qu’il se renforce, se requinque après la longue campagne électorale, d’autres craignent qu’il ne se repose trop longtemps avant de repartir à l’assaut des problèmes du pays.

La vérité doit être entre ces deux situations, sauf si le cafouillage sur la lettre du PHTK, le Parti haïtien tèt kale de Michel Martelly, rendue publique sans l’accord de son signataire, cache un plus grave malaise. Qu’en est-il de cette lettre rendue publique par une de ces fuites dont les réseaux sociaux nous gratifient tous les jours ? 

Le parti sous l’emblème duquel le président a été élu a cru nécessaire d’écrire formellement au chef de l’Etat pour lui proposer quatre candidats au poste de premier ministre. Quatre candidats dont les noms ne figuraient jusqu’à présent sur aucune des nombreuses listes de premier ministrables qui circulent.

Pourquoi le PHTK n’a-t-il pas un accès direct à son président ? Pourquoi le parti de Michel Martelly a cru nécessaire de pousser de nouveaux pions sur l’échiquier encombré de PM en attente de nomination ? Comment sont les rapports entre le Parlement, réputé rose, et le parti rose? Comment sont les relations entre le président et la nébuleuse de sa coalition d’alliés ? Personne n’a de réponses précises à ces questions.  

Pour reprendre l’expression d’un connaisseur de la chose haïtienne : « Le pouvoir se trouve à l’étroit dans un triangle équilatéral. Un côté se trouve au Bicentenaire, siège du Parlement, un autre au palais national, résidence officielle du chef de l’Etat et le dernier à Péguy-Ville, quartier de Pétion-Ville où habite Michel Martelly ». Toujours selon lui, « le carnaval, temps propice aux dépenses diverses, est le bon moment pour nommer et faire ratifier un premier ministre. La musique et le budget des fêtes peuvent adoucir les mœurs ».

Il reste aux conseillers du président Jovenel Moïse de lui expliquer ou à sa bonne étoile de le convaincre que prendre son temps est bien, mais que même la tortue, pour remporter la course, avait dû se mettre en route.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires