Breaking News

Haïti. Des tonnes de patience pour obtenir un passeport

20 Fév 2017
4148 fois

Port-au-Prince. Lundi 20 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. L’un des besoins pressants d’un Haïtien, qu’il soit dans le pays ou à l’étranger, ces derniers temps, est un passeport. Le problème de la direction de l'immigration et de l'émigration touche toutes les couches de la société et engendre une hausse exponentielle du prix du passeport dans les agences de service.  

La direction de l’immigration et de l’émigration a toutes les peines du monde, depuis un certain temps, pour remettre aux citoyens haïtiens leur document de voyage. Des dossiers traînent dans cette boîte pendant près d’un an sans pouvoir les faire sortir. Certains citoyens ratent de grandes opportunités à cause de cette situation qui engendre l’explosion du coût du passeport dans les agences qui offrent ce service. Dans certaines agences, le coût de demande de passeport s’élève à plus de 12 500 gourdes (175 euros).  

Dans les locaux de la direction de l’immigration et de l’émigration aujourd’hui, Marie, une dame de 61 ans, fait la navette depuis plusieurs mois pour essayer de récupérer son passeport. Elle a dû arrêter toutes les démarches qui l’emmèneraient à visiter un autre pays à cause de l’impossibilité de cette institution à lui remettre son document de voyage, dont la demande a été faite d' urgence en avril 2016. Près de 10 mois après, la dame est toujours en attente de son document pour finaliser le processus de son voyage. « Je sors de Port-de-Paix pour entrer à Port-au-Prince en vue de prendre mon passeport, mais il n’est jamais disponible et personne ne peut me dire quand il sera prêt », regrette Marie. Elle se dit découragée après six tentatives de récupérer son document.

Avec l’incapacité de la direction de l’immigration et de l’émigration, il ne faut pas laisser son passeport s'égarer au risque de ne pas pouvoir facilement obtenir un autre. C’est la malchance d’Emma qui se voit bloquée en Haïti. « J’ai perdu mon passeport depuis le mois de novembre et je paie 350 dollars américains à une agence afin d’avoir rapidement un nouveau document », a-t-elle expliqué, regrettant qu’elle n’a pas passé comme d’habitude les fêtes de fin d’année avec ses parents aux Etats-Unis.  

A cause de cette déficience de l’Etat, certains jeunes ratent de grandes opportunités. C’est le cas de Johnny qui n’a pas pu se déplacer cette année pour des études universitaires à l’étranger. « Je n’ai pas pu bénéficier d’une opportunité d’études à l’étranger à cause de mon passeport qui est resté bloqué à cette direction », a indiqué le jeune Johnny, fustigeant les dirigeants du pays qui ne prennent aucune grande décision pour résoudre définitivement ce problème qui a trop duré.

L’incapacité de l’État haïtien à remettre aux citoyens un passeport haïtien ne se manifeste pas seulement dans le pays. Les Haïtiens de la diaspora ne peuvent pas non plus retirer dans un délai raisonnable leur document de voyage.

La direction de l’immigration et de l’émigration qui est une entité technique et administrative du ministère de l’Intérieur a failli, ces derniers moments, à l’un de ses objectifs fondamentaux qui est de produire des documents de voyage à tous les citoyens haïtiens.

Dans un récent communiqué du ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales, un programme de réforme et de restructuration des organes et services de la direction de l'immigration et de l'émigration est en train d’être développé. Dans le cadre de ce programme, le ministère a déjà entamé des travaux de réhabilitation de trois espaces pour la déconcentration et la délocalisation des services de dépôt de pièces et de livraison de passeports. Mis en œuvre avec l’appui de certaines entités étatiques et mairies de la région métropolitaine, les trois bureaux déconcentrés vont être établis à Tabarre, à la rue Lamarre au centre-ville et à diquini à Carrefour pour desservir respectivement les clients des parties nord, centrale et sud de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince. 

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que, dans sa politique de déconcentration des services de passeport, il a réhabilité et mis en service un nouveau bureau à Jérémie et un autre à Miragoâne, suite au passage de l'ouragan Matthew. Les travaux d'aménagement de trois nouveaux bureaux sont aussi en passe d'être achevés à Saint-Marc, aux Gonaïves et à Hinche, ce qui permettra dans un bref délai de commencer à desservir les régions de l’Artibonite et du Plateau central.

Les Haitiens attendent les résultats de cette politique qui ambitionne de fournir un service de qualité et de proximité dans le respect de la dignité des contribuables.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires