Breaking News

Haïti. Le Premier ministre sera nommé avant le carnaval, selon un conseiller de Jovenel Moïse

22 Fév 2017
2603 fois

Port-au-Prince. Mercredi 22 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. Le président de la République nommera son Premier ministre avant les trois jours gras du carnaval, a annoncé mardi sur Télé 20 Guichard Doré, conseiller spécial de Jovenel Moïse. Mais en attendant, le chef de l’État poursuit les consultations sur le choix de son chef du gouvernement et sur la formation du cabinet ministériel…

Déjà 15 jours depuis qu’il est arrivé au Palais national, Jovenel Moïse cherche encore son chef de gouvernement. Avant la fin de cette semaine, le pays saura qui il aura choisi pour diriger le gouvernement, a annoncé l’un de ses conseillers spéciaux. Mais avant, le Premier ministre de « Nèg bannann nan » doit être « quelqu’un qui connait le mécanisme institutionnel du pays. Il doit avoir un bon carnet d’adresses, quelqu’un qui a une vision globale du pays, capable d’aborder les grands dossiers de l’État comme la reconstruction, l’emploi, les infrastructures agricoles, quelqu’un qui pourra exécuter la vision du président exprimée lors de sa campagne électorale… », a énuméré Guichard Doré qui participait mardi soir à l’émission « Sa k ap kwit » sur Télé 20.

Réagissant aux deux listes de noms des premiers ministrables en circulation, d’abord celle du Parlement qui contient le président de la Chambre des députés Cholzer Chancy, l’homme d’affaires Olivier Barrau et le maire des Cayes Jean Gabriel Fortuné ; ensuite celle du PHTK contenont Saint-Fort Liné Balthazar, Patrick Laurent, Stanley Lucas et Michèle Oriol, Guichard Doré a déclaré en souriant que le président n’a pas été encore publié sa liste. « C’est le président qui avait pris son bâton de pèlerin pour faire campagne à travers le pays. C’est à lui de choisir un Premier ministre avec qui il peut travailler et qui croit en ce qu’il veut faire », a-t-il recadré.  

Plusieurs députés très puissants du bloc majoritaire à la Chambre des députés ont déjà clairement soutenu le choix de Cholzer Chancy comme Premier ministre. Pour Gary Bodeau, la Chambre des députés votera en faveur de l’énoncé de politique générale de Chancy en seulement une heure s’il est nommé par le chef de l’Etat. À ce point, le conseiller spécial de Jovenel Moïse a rappelé que c'est le chef de l’Etat qui doit faire le choix de « son Premier ministre », pas celui d’autres forces politiques. Cependant, a-t-il ajouté, le président pourait bien choisir Cholzer Chancy, « mais il ne revient pas au Parlement de proposer. Ce n’est pas conforme à l’esprit de la Constitution », a dit M. Doré comme une sorte de rappel à l’ordre un peu voilé.

En revanche, Guichard Doré a reconnu qu’il était important pour le locataire du Palais national de faire le choix en consultation avec les présidents des deux branches au Parlement et de rechercher aussi un consensus entre les différents blocs du Parlement afin de favoriser la ratification de l’énoncé de politique générale du prochain Premier ministre nommé.

Le gouvernement ne sera pas l'épargne unique de la famille politique du président Moïse, croit savoir M. Doré. Selon lui, le leader du PHTK fera des ouvertures dans la composition du cabinet ministériel. Il a fait savoir que le chef de l’Etat était toujours en contact avec des secteurs de la société civile et aussi de la classe politique.

À ceux qui se demandent pourquoi Jovenel Moïse met tout ce temps avant de nommer son Premier ministre, Guichard Doré a répondu que le président est arrivé au pouvoir à une période particulière, « tenant compte que les élections ont été reportées à plusieurs reprises et que le temps de transition a été trop court… »  

Jovenel Moïse était obligé de prendre un moment pour appréhender les dossiers de l’État, a-t-il dit, soulignant que la commission de passation des pouvoirs n'est pas allé chercher les documents aux différents ministères.

Outre la nomination de ces proches, l’arrêté sur le carnaval, des visites sur le terrain…que fait le président de la République depuis qu’il est arrivé au pouvoir le 7 février ? À cette question, Guichard Doré, souriant, souligne que Jovenel Moïse a fait, lundi, une revue de portefeuilles avec des représentants de la Banque mondiale, il a fait des rencontres sur l’électricité, sur le grand Sud, sur l’éducation, sur des programmes sociaux, l’insécurité alimentaire…  

Jovenel Moïse n’a jamais fait de promesses réalisables sur ses 100 premiers jours au Palais national. Pour le moment, il continue de prendre connaissance des grands dossiers du pays et fait des rencontres. « C’est le Premier ministre qui aura à implémenter ses activités pour les 100 premiers jours », a avancé Guichard Doré. Pour lui, on n’a pas à évaluer le président sur 100 jours, mais sur cinq ans. « Il faut laisser du temps au temps », a-t-il affirmé.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires