Breaking News

Haïti. Premier ministre : Jovenel Moïse fait choix de Jack Guy Lafontant

23 Fév 2017
3234 fois

Port-au-Prince. Jeudi 23 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. « Après une 2è série de consultations avec les présidents des deux chambres, j'ai fait choix du Dr. Jack Guy Lafontant comme Premier Ministre », lit-on dans un tweet du président Jovenel Moïse, peu avant 11 heures p.m., mercredi 22 février 2017. Le tweet s’accompagne d’une photo du chef de l’Etat, entouré par le président du Sénat, Youri Latortue, et celui de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, pressentis pour être Premier ministre avant le choix du chef de l’Etat. 

Le docteur Jack Guy Lafontant, 56 ans, est interniste et gastro-entérologue. Il est professeur de gastro-entérologie à la faculté de médecine et de pharmacie de l'Université d'Etat d'Haïti et à l'Université Notre-Dame d' Haïti. Jack Guy Lafontant est ex-responsable du Rotary Club de Pétion-Ville. Marié, père de trois enfants, Jack Guy Lafontant est un rude travailleur et un « très bon ami du président », ont indiqué nos sources.

Le président a dit avoir fait le choix « d’une personne neutre ».Certains ne voulaient pas d'Olivier Barrau et lui, le président, ne voulait pas choisir Cholzer Chancy, a expliqué le président du Sénat, Youri Latortue, qui souligne ne pas connaître le Premier ministre désigné. « Nous ne faisons pas de commentaires puisque le président a insisté pour que ce soit Jack Guy Lafontant. On verra dans l’Assemblée », a confié le sénateur Youri Latortue, joint par téléphone au moment de laisser le palais national. 

« Le président de la République a fait son choix. Il revient au Premier ministre désigné de trouver une majorité pour faire ratifier sa politique générale. Il lui faut 60 députés et 16 sénateurs », a indiqué au journal le député Gary Bodeau. « Nous ne savons pas si le Premier ministre désigné est Allemand ou Chinois. Nous attendons ses pièces pour analyse », a poursuivi le député de Delmas, questeur et membre influent du groupe APH dont des membres s'étaient vertement opposés au choix d'Olivier Barrau.

Le choix de Jovenel Moïse a surpris certains. D’autres un peu moins après que Cholzer Chancy eut dit au chef de l’Etat qu’il n’était pas candidat au poste de premier ministre, a indiqué, off the record un député. « C’est maintenant que le jeu commence », a-t-il poursuivi, sans masquer sa « préoccupation » du fait que le président et le Premier ministre désigné soient « deux novices ». « Il est dit que c'est le président lui-même qui va mener les discussions avec les parlementaires pour la ratification de la politique générale de son Premier ministre désigné », a confié une source proche des discussions.  

Les députés du PHTK avaient mardi rejeté le choix d'Olivier Barrau. Il est perçu comme quelqu’un qui serait « inaccessible et représentant des mulâtres, des nèg anwo » par certains députés, a poursuivi notre source. Cependant, ont souligné nos sources, Jovenel Moïse voulait qu'Olivier Barrau ait l’appui qu’il n’a jamais eu auprès d’une majorité de parlementaires. Cholzer Chancy, a poursuivi d’autres sources parlementaires, a sur sa route vers la primature l’ex-président Michel Martelly, imposant depuis sa résidence de Péguy-Ville, comme l’a été Jean-Bertrand Aristide à Tabarre. Il faut voir la suite, après la surprise, a expliqué un député off the record.

« Au cours d’une rencontre ce mercredi au Palais national entre le chef de l’Etat et nous autres députés de l’APH, il a fait savoir que son choix portait sur le Dr Jack Guy Lafontant, a confirmé au journal le député du PHTK. Nous avons laissé la rencontre pour aller nous concerter. Après quoi, s’il le faut, on retournera rencontrer le président ce soir même (mercredi soir) puisqu’on a décrété la permanence sur le dossier ». 

« Politiquement, Jack Guy Lafontant est un inconnu », a tancé le parlementaire. « Nous étudions les possibilités pour savoir ce que nous allons faire », a avancé le député du PHTK René Lochard joint par téléphone à 9 heures du soir mercredi. Il avait l’air de ne pas voir d'un bon oeil le choix du chef de l’Etat.

Pour Jovenel Moïse, les députés de l’APH ont fait un vote primaire sur le choix du Premier ministre  

Ils étaient 50 députés de « Tèt Kale » et alliés à rencontrer le chef de l’Etat mercredi au palais national. Une longue rencontre au cours de laquelle les parlementaires, en guise d’explications et de positionnement sur le choix d’un Premier ministre, ont passé au vote en mettant face à face, le président de la Chambre des députés, Cholzer Chancy, et l’homme d’affaires Olivier Barrau. « Sur les 50 députés, 46 ont voté contre Olivier Barrau, quatre abstentions et zéro pour », a confié au Nouvelliste le premier secrétaire de la Chambre basse, Jean Viller Jean joint par téléphone mercredi qui n’avait pas parlé de Dr Jack Guy Lafontant comme choix du chef de l’Etat.

Le vote à l’interne des députés lors de la rencontre mercredi avec le chef de l’Etat au Palais national c’était uniquement pour savoir si « nous étions pour ou contre Olivier Barrau », a souligné le député Jean Viller Jean. Cependant, implicitement, même s’il n’y a pas eu de vote en ce sens, la majorité des députés de l’APH se sont exprimés en faveur de Cholzer Chancy comme celui que le président devrait nommer Premier ministre. « Ce n’est pas une imposition, s’est empressé de préciser le parlementaire. C’est peut-être un conseil pour montrer au président s’il va dans telle ou telle direction, cela lui permettra de mieux atterrir. C’est un souhait qu’on a formulé, voilà le mot exact ! Choisir le premier ministre ne fait pas partie de la prérogative des parlementaires… »  

Lors de cette longue rencontre mercredi au Palais national qui avait commencé aux environs de 10 heures du matin pour prendre fin à 5 heures de l’après-midi avec les députés de l’APH, le chef de l’Etat leur a fait savoir qu’avant le carnaval le nom du Premier ministre serait connu de tous. « Nous avons dit au président que c’est sa prérogative de nommer un Premier ministre, nous autres, nous l’attendons pour observer dans quelle direction il va par rapport aux tendances », a rapporté au Nouvelliste le premier secrétaire de la Chambre des députés.

Pour sa part, le vice-président du Sénat a fait savoir au Nouvelliste que le président Jovenel Moïse n’a pas encore rencontré des groupes de sénateurs comme il l’a fait avec les députés. Le sénateur Jean-Marie Salomon n’était pas encore au courant du choix de Jack Guy Lafontant comme Premier ministre par Jovenel Moïse au moment de l’interview accordée au journal mercredi 6h30 du soir.  

« Le président du Sénat, à la suite des échanges qu’il a eus avec le chef de l’Etat, nous a rapporté que le président Jovenel Moïse lui a fait savoir qu’une forte majorité de députés lui ont proposé Cholzer Chancy », selon l’élu du Sud. Youri Latortue et Jovenel Moïse devraient se rencontrer sur les critères de choix d’un Premier ministre, a ajouté le sénateur Jean-Marie Salomon. « Les négociations et les consultations continuent », a dit le sénateur de l’OPL.

Cependant, le sénateur Onondieu Louis a fait savoir au Nouvelliste qu’outre le président du Sénat, Jovenel Moïse devrait rencontrer aussi hier mercredi soir des sénateurs sur le choix du Premier ministre. Lui non plus, à 7 heures du soir hier mercredi, n’était pas au courant de la décision du chef de l’Etat. 

Si une majorité des députés se sont déjà clairement positionnés en faveur de Cholzer Chancy, « au Sénat nous sommes pour le respect de la prérogative constitutionnelle du chef de l’Etat sur le choix du Premier ministre en consultation avec les présidents des deux branches du Parlement », a soutenu le sénateur Onondieu Louis. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires