Breaking News

Haïti. La grève des travailleurs de la santé est levée

24 Fév 2017
2746 fois

Port-au-Prince. Vendredi 24 Février 2017. Lenouvelliste/CCN. Après plus de deux mois, les travailleurs de la santé ont annoncé ce jeudi soir la levée officielle de la grève, lors d’une conférence conjointe avec la commission présidentielle chargée de discuter avec les grévistes, tenue dans leur bureau à l'Hôpital de l'Université d'État d'Haïti (HUEH).  

Cette décision a été prise « suite à la signature d’un protocole d’accord entre la commission présidentielle pour la résolution de la crise et la Fédération nationale des travailleurs de la santé (FENATRAS)».

« En signant cet accord, je prends l’engagement de passer l’instruction pour que la grève soit levée dans tous les hôpitaux publics. Tous les membres du personnel doivent reprendre du service ce vendredi », a intimé Lévy Milot Félix, le président de la FENATRAS. 

Comme promis, le président de la République, après sa visite inattendue à l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH), a constitué une commission présidentielle, chargée d’entrer en pourparlers avec les grévistes.

Après deux jours de négociations, les protagonistes se sont entendus sur la levée de la grève. « Considérant que l’État est astreint à l’obligation d’assumer à tous les citoyens les moyens appropriés pour garantir la protection, le maintien et le rétablissement de leur santé ; considérant que la santé est et doit rester une préoccupation majeure de l’État ; considérant qu’il est nécessaire de garantir aux agents de la fonctions publique des moyens nécessaires de travail ; considérant que les syndicats sont des partenaires sociaux de l’État ; pour ces raisons, la commission prendra les dispositions nécessaires en vue de faciliter le paiement des arriérés de salaires des contractuels des hôpitaux publics », selon ce protocole d’accord de quatre articles.  

Il a été décidé entre les parties d’instituer une commission composée des représentants du ministère de la Santé publique et de la Population et du ministère de l’Économie et des Finances en vue de prendre en compte la demande d’ajustement salarial formulée par le personnel de santé des hôpitaux publics.

Il a été aussi décidé de créer une commission nationale de la réforme de la santé et des services hospitaliers. Dans le cas de cet accord, la commission dit prendre l’engagement d’analyser, au cas par cas, selon les besoins de l’institution sanitaire, la demande de régularisation du personnel à gages.  

Aux côtés de Rudy Herivaux, du Dr Max Rudolph Saint-Albin, les membres de la commission, le chef cabinet de la présidence, Guichard Doré, a évoqué la responsabilité de l’État de trouver un dégel à la crise. « C’était véritablement une nécessité de trouver une solution», a indiqué Guichard Doré, expliquant que le président Jovenel Moïse avait pris cet engagement lors de sa courte visite à l’HUEH samedi. Guichard Doré reconnait que les syndicalistes avaient des revendications légitimes. Mais il ajoute pour expliquer que, dans une république, ces derniers ont aussi des devoirs.

Au président de la FENATRAS de rétorquer : « on a besoin d’un État responsable, d’un État fort », a-t-il dit, soulignant que les syndicalistes ne sont pas des adversaires de l’État. Lévy Milot Félix dit souhaiter que l’État va tenir ses promesses.

La présidence offre une génératrice de 60 KW à l’unité de dialyse

Le centre de dialyse de l'Hôpital de l'Université d'État d'Haïti (HUEH) a reçu, ce jeudi 23 Février 2017, de la présidence, une génératrice de 60 KW pour son fonctionnement régulier au profit des patients qui fréquentent cet important service de l'Hôpital de l'Université d'Etat d'Haïti (HUEH). La remise du groupe électrogène, qui a été assurée par un représentant de la présidence, fait suite à la visite du chef de l'État, Jovenel Moïse, le samedi 18 février dernier à ce centre hospitalier public. 

Ce nouveau groupe électrogène va en effet résoudre le problème d’électricité auquel le plus grand centre hospitalier de la capitale est généralement confronté. Pour le chef de l’État, il est important de travailler à l'amélioration de la qualité de l'eau pour l'hémodialyse considérée comme un lieu à haut risque d'infection, dont l'hygiène doit être au cœur du fonctionnement des différents éléments constituant le procédé de production de cette eau pure qui sera mise en contact avec le sang du patient. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires