Breaking News

Haïti. Le décès de René Préval attriste la communauté internationale

06 Mar 2017
2803 fois

Port-au-Prince. Lundi 6 mars 2017. Lenouvelliste/CCN. René Préval, 74 ans, ancien président de la République d’Haïti, à deux reprises de 1996 à 2001, puis de 2006 à 2011, est passé de vie à trépas dans la matinée du vendredi 3 mars 2017, des suites de complications cardio-vasculaires, a appris Le Nouvelliste. Ce départ inattendu a créé l’émoi chez les Haïtiens et des personnalités étrangères en Haïti. 

Né en janvier 1943, l’ancien président René Préval s’est effondré très tôt vendredi matin à la suite d'un malaise cardiaque. Emmené d'urgence dans un centre hospitalier à Laboule, dans les hauteurs de Pétion-Ville, la nouvelle de la disparition subite de l’ancien chef d’État plonge dans la consternation non seulement sa femme Elisabeth Delatour Préval, mais aussi les différents proches, collègues et amis dans la société haïtienne et à l’étranger.

Des messages de sympathies ont été adressés par de nombreuses personnalités étrangères et institutions internationales en Haïti. Dans un message de l’ambassade des États-Unis à la suite du décès de l’ancien Chef d'État haïtien René Préval, cette mission diplomatique dit avoir appris avec une profonde tristesse la nouvelle du décès de l’ancien président haïtien René Préval. « Nous adressons nos condoléances à la famille du président Préval, au peuple haïtien et à tous ceux qui pleurent son décès. Après ses deux mandats présidentiels, le président Préval a assuré des transitions pacifiques de pouvoir vers ses successeurs, démontrant son dévouement à la stabilité politique et à la démocratie en Haïti», lit-on dans la note de l'ambassade, qui salue, en l’ancien président de la République d’Haïti René Préval, une figure majeure de l’histoire haïtienne contemporaine, qui a guidé son pays dans des moments tragiques, tout comme dans de bons moments. 

Réagissant à la suite de la nouvelle, l’ambassade de Suisse en Haïti a, dans un tweet, salué la mémoire de l'ancien président haïtien René Préval et présenté ses condoléances à sa famille et au peuple haïtien. Dans le même ordre d’idées, l’ambassade du Mexique en Haïti a présenté ses sincères condoléances à la famille et aux proches de l'ancien président haïtien, René Préval.

Dans un post sur son compte Facebook, l’ambassade de France en Haïti a rendu hommage à l’ex-président René Préval et s’associe à la douleur de son épouse, de sa famille et du peuple haïtien.  

De son côté, la Représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en Haïti, Sandra Honoré, a appris avec grande tristesse le décès soudain de l’ancien président de la République d’Haïti, René Préval. Pour Madame Honoré, le président René Préval fut un grand rassembleur et un fervent partisan du pluralisme politique, comme il l’a démontré au travers de ses deux mandats présidentiels au terme desquels il a transmis le pouvoir de manière pacifique à un autre président élu.

« Il restera dans les mémoires comme une des plus grandes personnalités du pays dont l’influence aura marqué la vie politique et sociale d’Haïti durant trois décennies. On se souviendra de son engagement pour le développement économique du pays et sa politique d’ouverture », a-t-elle conclu, en saluant la mémoire de René Préval et, en ce moment douloureux, présente ses plus sincères condoléances à son épouse Elisabeth, ses proches et sa famille politique, ainsi qu’au peuple haïtien. 

Le secrétaire général de l’Organisation des États américains, Luis Almagro, a présenté toutes ses condoléances à Haïti à l'occasion du décès de l'ancien président René Préval. «Solidarité envers sa famille et le peuple haïtien», dit-il.

Pour le président-directeur général du groupe M & Codevi Fernando Capellan, l'un des premiers investisseurs en Haïti, où est installé le parc industriel Codevi afin d'exploiter des usines de textile, le départ prématuré de l’ancien président René Préval est une grande perte pour Haïti. « Haïti a perdu un grand homme d'État», affirme l’homme d’affaires dominicain.  

Fils de Claude Jules Préval, son père, un agronome qui avait servi sous le président Paul Eugène Magloire et fui le pays lors des premières années de la dictature de François « Papa Doc » Duvalier, René Préval a eu un parcours atypique. De démarcheur de produits pharmaceutiques à la division technique de l'aéroport international de Port-au-Prince, René Préval, ancien copropriétaire d'une grande boulangerie de la capitale, a roulé sa bosse peu à peu dans la politique. Il fournissait du pain à un orphelinat géré par l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, un prêtre catholique qui dirigeait un mouvement pour renverser le régime de Duvalier en devenant le premier président démocratiquement élu en Haïti.

Fonctionnaire du CRESDIP (1988-1996), il fut Premier ministre ratifié par le Parlement le 13 février 1991. Déchu de ce titre par le Parlement le 8 octobre de la même année, il part en exil en février 1993 et revient au pays en octobre 1994. Ancien directeur général du Fonds d’assistance économique et sociale (FAES), il a prêté serment comme président d'Haïti le 7 février 1996. En 2006, il a brigué un second mandat de cinq ans, qui a pris fin le 14 mai 2011. Il se retire de la vie publique. Il a passé ses dernières années en retrait dans les montagnes de Port-au-Prince et dans la région de Miami, où plusieurs ressortissants haïtiens habitent. Il laisse dans le deuil sa troisième femme, Élisabeth Delatour et ses deux filles.  

Après des études en agronomie à la Faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux, en Belgique, il avait par la suite étudié les sciences géothermales à l'Université de Pise, en Italie. En 1970, il a déménagé à New York, où il a travaillé comme serveur et comme messager. Cinq ans plus tard, il est retourné en Haïti pour travailler à l'Institut national des ressources minérales (INAREM), selon sa biographie officielle.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires