Breaking News

Haïti. La commission chargée d’étudier le dossier de Jacques Guy Lafontant constituée

08 Mar 2017
2717 fois

Port-au-Prince. Mercredi 8 Mars 2017. Lenouvelliste/CCN. Le chemin, pas moins tumultueux ni sinueux, menant à la Primature se dessine pour Jacques Guy Lafontant, Premier ministre nommé qui a déposé, jeudi dernier, ses pièces à l’appréciation des pères conscrits. 

Ces derniers, conscients de l’urgence de l’heure dans une Haïti où les défis sont immenses, un peu comme pour prendre au mot le président de la République qui veut « agir vite », n’ont pas lambiné. Tout au contraire. Dans une ambiance bon enfant, ils sont sept les sénateurs qui se sont choisis délibérément, lors d’une séance plénière ce mardi, pour passer au crible le dossier du Premier ministre. Les commissaires, qui se gardent pour l’instant de toute déclaration à la presse, ont quarante-huit heures pour produire leur rapport.

Il s’agit des sénateurs Dieudone Luma Étienne (PHTK), Antonio Cheramy (Vérité), Jean Renel Sénatus (LIDE), Kédelaire Augustin (PHTK), Dieupie Chérubin (KID), Nahoon Marcellus (Bouclier) et Joseph Lambert (KONA). Le président du Sénat, Youri Latortue, a voulu que différentes tendances politiques soient représentées au sein de la commission, histoire de parer à la production de tout rapport partisan. Mais pour l’instant, quoique tous les regards soient rivés sur l’étude du dossier du Premier ministre, ce n’est pas la grande gueule qui prévaut au Bicentenaire, alors même que la bataille pour le contrôle des directions générales, des ministères s’endurcit en coulisse. « Ce qui se joue actuellement, c’est le partage du gâteau. La BMPAD a déjà trouvé preneur alors que d’autres veulent s’en sortir avec les valises pleines », glisse un parlementaire, pince-sans-rire.   

Mais rien ne laisse augurer que le passage de cette montagne russe qu’est le Sénat sera une douce ballade pour le Premier ministre nommé. Un peu plus tôt dans la journée, Joseph Lambert, allié de PHTK, vieux de la vieille de la politique, indique il n’a pas encore eu de « discussions profondes » avec Jacques Guy Lafontant. « Je l’ai rencontré pendant 45 minutes. On s’est parlé très vaguement. De la politique […] », dit-il, lui qui s’est imposé une cure médiatique depuis peu. Sur la question de son positionnement dans la nouvelle configuration du Sénat, Lambert évoque des discussions pour le moins vagues entre environ 14 sénateurs sans pour autant se constituer en « un bloc formel ». « Je ne suis encore ni pour ni contre le PM nommé pour n’avoir pas encore eu de discussions sérieuses avec lui ».

Sur les chances de Jacques Guy Lafontant de gagner cette première manche dans ce set qui s’annonce corsé tant les intérêts de groupe sont immenses d’une part et antagoniques d'autre part, Joseph Lambert parle de « 50/50 », soulignant au passage que les enjeux sont hautement « politiques ». Preuve que les négociations se précisent, Youri Latortue, le premier des sénateurs, a émis le vœu que « celles-ci aillent vite ». « Mais nous attendons déjà que le Premier ministre fasse dépôt de sa déclaration de politique générale », a affirmé Youri Latortue, chef du parti Ayiti an aksyon, sans trop de détails. Ricard Pierre, lui, semble prendre ses distances avec les négociations. « Il semble que les violons ne s’accordent pas encore entre le président et ses alliés », analyse le questeur du Sénat, non sans circonspection.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires