Breaking News

Haïti. Préval: l'autopsie a eu lieu, les résultats attendus

08 Mar 2017
2577 fois

Port-au-Prince. Mercredi 8 Mars 2017. Lenouvelliste/CCN. Alors que les réseaux sociaux s’enflamment et qu’un sénateur a tenté de s’approprier le dossier sur les causes de la mort de René Préval, à la demande de son épouse, Elisabeth Préval, une autopsie a été pratiquée mardi sur le cadavre de l’ex-président. 

C’est le directeur de l’Institut médico-légal, le Dr Jean Armel Demorcy, qui a procédé à la dissection et à l’inspection des différentes parties du cadavre pour déterminer la cause de la mort, a appris Le Nouvelliste de sources proches de la famille du défunt.

« Tout s’est passé dans les règles de l’art et toutes les précautions ont été prises pour éviter les photos volées », a souligné un membre de la famille. 

Selon les premières indications non officielles, Préval n’aurait pas succombé à un accident cérébro-vasculaire (ACV). D’autres investigations sont en cours avant que l’autopsie ne permette d’arriver à des conclusions, selon des sources médicales.

« Les résultats d’une autopsie prennent du temps avant de dévoiler les causes de la mort », a indiqué au Nouvelliste un médecin interrogé sur les délais entre l’opération effectuée ce mardi et la manifestation de la vérité scientifique. 

Vendredi, le corps de l’ancien président René Préval sera exposé dans les Jardins du Musée du Panthéon national (MUPANAH) au Champ de Mars. Les funérailles nationales du président seront chantées le samedi 11 mars 2017 au kiosque Occyde Jeanty, toujours au Champ de Mars.

La mise en terre se fera le même jour à Marmelade, petite ville de province d’origine d’une partie de la famille de Préval où il a passé une partie de sa vie et où l’ancien président s’était investi dans de nombreux projets socio-économiques au bénéfice des habitants de la localité.  

René Préval reposera dans un mémorial conçu par son ami l’architecte Daniel Elie, a appris Le Nouvelliste. Le bambou, plante qu’il a introduit dans les hauteurs de Marmelade, sera l’élément principal du décor bucolique qui accueillera les restes de l’ancien président de la République.

Celui qui a été deux fois président d’Haïti (1996-2001 et 2006-2011) est décédé chez lui le vendredi 3 mars 2017 et son décès a été constaté au centre hospitalier Ste-Claire (DASH) de Laboule quelques minutes plus tard.

Jouissant d’une bonne santé, ne souffrant pas de tension artérielle ni de diabète, ni d’autres maladies chroniques, remis depuis des années d’un cancer de la prostate soigné à Cuba, Préval, 74 ans, surveillait sa forme et avait passé ces derniers mois une batterie de tests médicaux qui avaient tous conclu sur sa bonne santé, selon sa famille. Fin février, une semaine avant son décès soudain, souffrant de migraine, l’ancien président avait passé un scanner qui n’avait rien révélé. 

Selon les informations que Mme Elisabeth Préval avait partagées avec le journal, vendredi, le jour de sa mort, c’est un agent de la sécurité rapprochée de l’ancien président qui l’avait trouvé inanimé dans un des salons de sa résidence. « Il était assis sur une chaise. On l’a transporté d’urgence au DASH, deux infirmières ont tenté des manœuvres de réanimation, sans succès », avait confié au Nouvelliste, Mme Préval, en voyage au moment des faits. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires