Breaking News

Haïti. Du sang neuf à la tête du CFI

05 Avr 2017
2781 fois

Port-au-Prince. Mercredi 5 avril 2017. Lenouvelliste/CCN. Après un peu plus de trois ans à la tête du Centre de facilitation des investissements, Madame Norma Powell a cédé sa place à Madame Tessa Jacques qui s’engage à gagner le pari indispensable du CFI, à travers la réalisation des quatre principales missions de cette institution.  

Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Pierre Marie Du Mény, a procédé, ce mardi 4 avril 2017, à l'installation de Madame Tessa Jacques comme nouvelle directrice du Centre de facilitation des investissements (CFI). Suivant la feuille de route du ministère du Commerce et de l’Industrie, le CFI a un rôle capital quant à la matérialisation de ses différents projets économiques. La nouvelle directrice générale est donc installée avec une mission claire. « Je vous installe avec la mission de travailler au renforcement du Centre de facilitation des investissements, d'améliorer le climat des affaires et d'élaborer une nouvelle stratégie de promotion de l’investissement », a indiqué le ministre Du Mény, soulignant que ces dispositions garantiront, dans le meilleur des délais, la création d’emplois massive et la relance de l’économie nationale.  

Pour stimuler les investissements étrangers, le titulaire du MCI a identifié un ensemble de domaines qui peuvent être constitués comme les forces d’Haïti pour attirer les investissements. « Haïti peut compter sur sa main-d’œuvre abondante et jeune, sa position géostratégique, son climat et ses microclimats, sa culture et son histoire, ses sites touristiques, son faible taux de criminalité dans la région et les lois HOPE et HELP », a rappelé Pierre Marie Du Mény, invitant la nouvelle directrice générale à se joindre à lui pour que durant le mandat du président de la République Haïti s’affiche en position fière dans les classements mondiaux de « Doing business ». « Le pays sera engagé sur la voie de la modernité et de la prospérité », a-t-il fait savoir.

La nouvelle directrice générale du CFI dit croire que les impératifs du développement et du bien-être de la population passent par l’économie avec la dynamisation de l’entrepreneuriat et de la mise en place d’un cadre légal favorable aux affaires, à la mobilisation des ressources humaines qualifiées et à la promotion des investissements. Tessa Jacques promet qu’elle va donner suite aux actions positives que le CFI a jusque-là posées. « Nous allons aussi travailler avec l’ensemble des directions, des services et des partenaires du CFI afin de mettre fin aux pratiques rétrogrades et aux tracasseries décourageantes pour améliorer de façon structurée et durable l’environnement des affaires », a-t-elle fait savoir. Elle souligne d'un autre côté que cela va permettre de replacer Haïti parmi les pays les plus attractifs aux investissements.  

Madame Tessa Jacques a évoqué quelques facteurs qui empêchent le CFI d’atteindre les objectifs fixés au cours de ces dix dernières années. « Le niveau de compétition des marchés de capitaux et de l’investissement, la faiblesse de l’État haïtien à financer son propre développement, l’individualisme et le manque du goût du risque de certains de nos entrepreneurs et investisseurs locaux », a-t-elle cité sans être exhaustive.

Absente à la cérémonie d’installation de la nouvelle directrice générale, madame Norma Powell a fait lire ses propos de circonstance dans lesquels elle a indiqué à la nouvelle titulaire qu’elle trouvera une institution dotée d’un plan stratégique 2015-2017, de procédures opérationnelles, internes et administratives, des termes de référence pour tous les postes. Il y a également un archivage électronique de la documentation institutionnelle, un système de sauvegarde électronique automatisé, un nouveau site Web et un premier jet du plan stratégique 2017-2019.

Souhaitant du succès à la nouvelle administration, Norma Powell soutient que le CFI joue un rôle capital dans la relance économique. « Son succès dépend de la pleine et entière collaboration des trois pouvoirs de l’État, du patronat et de la société civile, ainsi que de la capacité de convocation de son conseil d’administration », a-t-elle écrit.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires