Breaking News

Haïti. Toussaint Louverture : héros d’Haïti et de France

07 Avr 2017
2985 fois

Port-au-Prince. Vendredi 7 avril 2017. Lenouvelliste/CCN. Dans le but de marquer le 214e anniversaire de la mort de Toussaint Louverture, l’Université de la fondation Aristide (UNIFA) a donné le jeudi 6 avril 2017, une conférence pour camper les qualités du précurseur de l’indépendance haïtienne. Sa place dans les panthéons haïtien et français est la preuve de la grandeur de cet homme.  

« Toussaint est donc l’homme de deux mondes ». L’historien Pierre Buteau a soutenu cette thèse tout au long de son exposé tout en refusant de s’attarder sur Toussaint comme individu mais comme figure historique de la révolution de Saint-Domingue. Il a dit vouloir éviter toute comparaison entre ce dernier et Dessalines car cela satisfait un tantinet les fans mais n’aide pas vraiment à la compréhension de l’histoire et de la guerre de libération qui survient dans la colonie la plus riche de l'hémisphère occidental.

Pour lui, la place de Toussaint Louverture, surnommé le « Spartacus haïtien », dans les panthéons haïtien et français s’explique par le fait qu’il a su canaliser le désir de liberté des Noirs dans la colonie durant la période révolutionnaire et qu’il a aussi en lui les qualités que l’Occident vénère. Toussaint est le leader qui a fait montre d’une ambivalence déconcertante. « Toussaint Louverture voulait à la fois le maintien des domaines et du système d’exploitation en même temps que la liberté pour les Noirs. Il est l’homme de deux mondes », a déclaré le conférencier. 

Pierre Buteau, qui est aussi président de la Société haïtienne d’histoire, de géographie et de géologie (SHHGG), a avoué en présence de 400 étudiants venus assister à la conférence qu’il n’était pas au début clément envers Toussaint Louverture. Mais au fil des ans, il a fini par découvrir les « qualités d’homme d’État visionnaire de cet homme » avec des velléités autonomistes. Toussaint est même le « précurseur de la négritude ». Une négritude qui « ne prône pas les valeurs culturelles et spirituelles revendiquées par des Noirs mais l’égalité des Blancs et des Noirs. » D’où sa lettre quand il s’adressait au premier consul Napoléon Bonaparte : « Du premier des Noirs au premier des Blancs ».

Certains étudiants ont montré un intérêt réel pour ce grand homme. Sabatchinie Jean, en première année à la faculté de médecine de l’UNIFA, de son côté, n’a de préférence que pour Christophe car, dit-elle, il a développé la région nord en seulement quelques années. Et « jusqu’ici, nous sommes tous fiers des vestiges de son royaume », a-t-elle soutenu. Toutefois, elle est venue assister à la conférence en raison de sa passion pour l’histoire et la lutte pour l’indépendance du pays.  

Le docteur Michaël Amédée Gédéon a, pour sa part, situé cette activité dans le cadre des « jeudis de l’UNIFA ». Le seul but visé est la formation académique des étudiants en enrichissant leurs connaissances sur les héros du pays. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires