Breaking News

Haïti. Lucien Jura tente de justifier les cent millions de gourdes

25 Avr 2017
2421 fois

Port-au-Prince. Mardi 25 avril 2017. Lenouvelliste/CCN. L’austérité budgétaire que prône le président Moïse consiste à faire une dépense rationnelle de l’argent du Trésor public au service du pays, mais pas pour l’enrichissement individuel, a avancé le porte-parole du chef de l’État. Cependant, a-t-il dit, l’État ne va pas lésiner sur ses responsabilités. Selon Lucien Jura, qu’il s’agisse de cent millions ou de dix milliards de gourdes, les autorités ont la responsabilité de protéger la vie de chaque citoyen indistinctement. « La vie n’a pas de prix », a-t-il fulminé.  

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Max-Rudolph Saint Albin, a sollicité du ministre de l’Économie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon, cent millions (100 000 000.00) de gourdes pour couvrir les activités de renseignement et de la sécurité du chef de l’État durant les périodes allant du 1er au 18 mai prochain.

« Le ministre de l’Intérieur a sollicité les cent millions de gourdes en fonction des paramètres qu’il maîtrise et qui, selon eux, nécessitent des fonds appropriés pour combattre le grand banditisme et assurer la sécurité sur les 27 700 kilomètres carrés du territoire », a avancé M. Jura en guise de justification.  

Pour lui, la somme des cent millions de gourdes sollicitées par le ministre de l’Intérieur auprès du ministre des Finances ne devrait poser aucun problème. Mais, a-t-il dit, c’est l’utilisation de cet argent qui demeure la plus importante.

Alors qu’il a été clairement dit dans la lettre demande que les cent millions de gourdes seront utilisées pour le renseignement et la sécurité du chef de l’État pendant la Caravane du changement dans le département de l’Artibonite et les fêtes du travail et autres, donc du 1er au 18 mai, Lucien Jura a voulu faire croire qu’il est plutôt question d’assurer la sécurité du président et de la population sur tout le territoire. Il a toutefois concédé que la demande du ministre de l’Intérieur ne cadrait pas avec la politique d’austérité du chef de l’État. Cepandant, a-t-il dit, la lettre n’aurait pas du être rendue publique.  

Il y a environ deux semaines, la présidence avait « condamné avec véhémence une embuscade tendue le vendredi 7 avril 2017 au niveau de la commune de l'Arcahaie contre le cortège présidentiel qui revenait du département de l'Artibonite. Les mots ne sont pas assez forts pour dire toute l'ignominie de ces actes terroristes. Ces actes attentatoires à la vie du président de la République commis par des individus non encore identifiés constituent une menace grave contre la paix publique et la sûreté de l'État », avait fulminé le Palais national. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires