Breaking News

Haïti. Les étudiants en médecine dénoncent la discrimination dont ils sont victimes

23 Mai 2017
3551 fois

Port-au-Prince. Mardi 23 mai 2017. Lenouvelliste/CCN. Les étudiants de la faculté de médecine de l’Université royale d’Haïti, depuis des jours, organisent des manifestations devant les locaux de la Direction sanitaire de l’Ouest pour exiger internat et service social.  

Mercredi, ce sont des étudiants fous furieux qui ont investi l’enceinte de la direction sanitaire de l’ouest. Pancarte en main et avec un mégaphone, ils ont crié, chanté et exigé internat d’État et service social : deux années d’études complémentaires qui leur donneront droit à leur diplôme.

« Comme faculté de médecine reconnue, et parce que nous remplissons toutes les conditions requises, le ministère nous doit ça », a expliqué Guyllard Joseph, étudiant en 6e année, rouge de colère parce que les dirigeants du ministère de la Santé et de la Population les tournent en rond depuis deux ans. 

En 2015, après évaluation, la direction générale du MSPP avait pris la décision d’autoriser les étudiants en médecine de l’Université royale d’Haïti à faire leur internat et leur service social parce qu’ils ont répondu à tous les critères. « On exige de nous un pré-internat, ce qu’on a fait et les étudiants ont obtenu la moyenne requise. On nous a ensuite demandé de conclure une convention hospitalière, on l’a également faite. Après, le Dr Georges Dubuche, directeur général du MSPP d’alors, nous a évalués et nous a donné l’autorisation », a détaillé Guyllard Joseph.

Comme un porte-parole au milieu de ses congénères, il indique que le recteur ainsi que le doyen de l’université n’ont jamais cessé d’essayer de rencontrer les responsables. Toutes les démarches se sont révélées vaines. « A maintes fois, le recteur et le doyen se sont déplacés en vue de rencontrer les responsables, ils ne sont jamais reçus. Ils leur ont adressé des requêtes, mais ces dernières restent sans réponse », a-t-il affirmé. 

« C’est purement de la discrimination, de l’exclusion sociale », a-t-il estimé avant d’affirmer que les étudiants de la faculté de médecine de l’Université royale d’Haïti, contrairement aux autres étudiants des facultés de médecine privée, ne font pas face aux problèmes de stage et de laboratoire. « On ne veut pas quatre choses. On exige l’internat et le service social. On occupera les rues jusqu’à la satisfaction pleine et entière de nos revendications », ont-ils promis.

L’internat d’État cette année (6e ou 7e selon l’université) de stage est strictement constitué de rotations pratiques au sein des différents services d’un hôpital. Tandis que le service social est cette année de compensation des années d’études médicales fournies gratuitement par l’Etat haïtien.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires