Breaking News

Haïti. Enarts: une nouvelle étape dans le mouvement de revendication des étudiants

06 Jui 2017
2543 fois

Port-au-Princes. Mardi 6 juin 2017. Lenouvelliste/CCN. Plusieurs dizaines d'étudiants de l'École nationale des arts (ENARTS) ont manifesté lundi, devant les locaux du ministère de la Communication (MC) pour exiger du titulaire dudit ministère, Limond Toussaint, et du directeur général de l'ENARTS, Philippe Dodard, la réintégration des 11 étudiants expulsés de cette entité de l'Université d'État d'Haïti (UEH) et réclamer de meilleures conditions d’apprentissage.  

Il était 11 heures du matin quand un groupe d'étudiants en colère, pancartes en main, lançant des propos hostiles au ministre de la Communication, ont tenté d'investir la cour de ce ministère. Ils entendent, à travers ce mouvement de rue, dénoncer, entre autres, les mesures de conservation prise par Limond Toussaint et Philippe Dodard à l'encontre de 11 étudiants expulsés de l'ENARTS. Ils criaient leurs mécontentements et leur frustration contre les décisions arbitraires de ces dirigeants.

« Nos revendications ne changent pas, disent ces étudiants en colère qui ont gagné les rues pour faire entendre leur voix. Nous sommes ici pour dénoncer aussi le non-respect de l’accord tripartite signé en 2016 entre les autorités de deux ministères et l'Enarts visant, entre autres, l'intégration des étudiants finissants dans plusieurs institutions notamment le Ministère de la Culture. Si nos revendications ne sont pas satisfaites, nous passerons à d'autres étapes de notre lutte », ont-ils lancé de manière décidée. « Nous disons non à toute forme d'impunité, à toute forme de décision unilatérale.»  

Nous désirons avoir également un représentant auprès du Ministère de la Culture, du matériel académique pour les différentes sections de l’école : musique, danse, théâtre et arts plastiques, déclare Orilus Clarens Étienne. Ajoutez à cela l’intégration de nouveaux professeurs compétents et qualifiés, accompagnée d’un nouveau programme de formation et de recyclage pour les professeurs qui ont déjà intégré le système, souhaite-il. Enfin, un cursus académique bien défini et des directeurs de département élus au suffrage universel, a-t-il souligné.

Une pétition comptant les différents points de notre revendication suivis de plus de 327 signatures est adressée au ministre Limond Toussaint et a été déposée au secrétariat dudit ministère, assure Orélus Clarens Étienne. Nous avons fait notre part, nous attendons qu'eux aussi jouent leur rôle, dit-il avec fermeté.  

À travers cet accord, le MENFP et le MCC s’étaient engagés sur « la nécessité de faire la promotion de l’éducation esthétique et artistique, s'est plaint Antoine Godson, étudiant finissant à l'Enarts. Cela doit passer par la mise en œuvre d'un programme spécifique de formation d’enseignants en éducation esthétique et artistique impliquant le développement et le renforcement des compétences des enseignants ainsi que leur accompagnement et leur insertion professionnelle », regrette-il. C'est le manque de volonté des dirigeants qui est la cause directe de ce qui se passe actuellement à cette faculté.

L'artiste Jean Jean Roosevelt qui participait à cette manifestation souhaite qu'un accord soit trouvé pour empêcher le pire. « Nous nous solidarisons à la cause de ces étudiants, dit-il, mais il y a une forme pour se faire entendre ». Les revendications de ces derniers sont justes et légitimes, fait remarquer l'artiste. L'Enarts fait face actuellement à divers problèmes d'ordre structurel et académique. Pour cela, il invite les protagonistes à trouver un terrain d'entente afin que tout puisse rentrer dans l'ordre.

Jean Jean Roosevelt entend par sa présence dans la manifestation jouer un rôle de médiateur pour qu'une solution soit trouvée sans heurt entre les manifestants et les dirigeants. Il a donné une certaine garantie aux protestataires que la décision des responsables de l'Enarts et du ministère de la Communication expulsant 11 étudiants de cette faculté a été révoquée. Maintenant, le cap est mis sur les autres problèmes auxquels fait face cette entité de l'UEH.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires