Breaking News

Haïti. Jovenel Moïse met en place la Commission de modernisation des transports en commun

08 Jui 2017
2669 fois

Port-au-Prince. Jeudi 8 juin 2017. Lenouvelliste/CCN. En application au protocole d’accord signé le 13 mai dernier entre le gouvernement et les syndicats des transports en commun, le président de la République a nommé et installé, ce mercredi au Palais national, la Commission nationale de modernisation des transports en commun composée de 17 membres. 

Jovenel Moïse veut améliorer les conditions des transports en commun dans le pays. Du moins, c’est ce qu’il a promis. Pour ce faire, il met en place la Commission nationale de modernisation des transports en commun. « Cette Commission travaillera pour professionnaliser le système de transport en commun et proposer les normes pour permettre à la population de mieux voyager. Des gens ne peuvent pas voyager avec les animaux », a-t-il dit. 

Parce que le chef de l’État a constaté que les véhicules des transports en commun sont de plus en plus usés, il a promis de nouveaux véhicules flambant neufs aux transporteurs, des cartes d’assurance sociale, entre autres. « Nous avons besoin des transporteurs, ces artisans du rapprochement des uns et des autres, qui sont au cœur du progrès économique et du bien-être social », a avancé le président.

« Les professionnels du transport routier font un travail socialement et économiquement important pour la collectivité nationale. Il est une obligation pour l’État de prendre des mesures, en vue de les accompagner à remplir leur fonction de délégataires de mission de service public du transport en commun. Mon administration mettra en place le Bureau national du transport routier (BNTR), une fois que la Commission de modernisation du transport aura remis son rapport. Le BNTR sera l’autorité régulatrice du transport routier », a annoncé Jovenel Moïse.  

Selon lui, l’État doit faire respecter toutes les dispositions légales et réglementaires régissant l’exercice de la profession des transporteurs routiers. « Des garages agréés seront progressivement installés dans les chefs-lieux des départements pour assurer l’inspection des véhicules. Les professionnels du transport en commun recevront une formation les habilitant à travailler dans le secteur », a promis M. Moïse.

Après avoir fait toutes ces promesses, le chef de l’État a appelé au respect de l’accord signé le 13 mai dernier entre le gouvernement et les syndicats des transports en commun. Cet accord a consacré une augmentation des prix de l’essence sur le marché local. Depuis le 15 mai dernier, la gazoline est passée de 189 à 224 gourdes le gallon, le diesel de 149 à 179 gourdes et le kérosène de 148 à 173 gourdes. Cet accord prévoit aussi une augmentation sur le prix de l’essence à chaque arrivage jusqu’au mois de septembre.

Ronald Décembre, président de la Commission nationale pour la modernisation du transport en commun, a fait savoir que la commission allait s’assurer de l’application de l’accord signé entre le gouvernement et les syndicats des transports en commun le 13 mai 2017 qui prévoit une augmentation sur le prix de l’essence à la pompe à chaque arrivage et plein d’avantages pour les syndicats.

La commission aura également pour mission de produire des recommandations en vue de moderniser le système des transports en commun, s’assurer que le transport des gens et des animaux se fasse dans le respect de la loi, faire des propositions sur la fixation des prix des différents circuits, faire des propositions pour la mise en place du Bureau national des transports routiers, entre autres. 

Les 17 membres de la Commission nationale de modernisation des transports en commun

Ronald Décembre, coordonnateur ; Rudy Hériveaux, coordonnateur adjoint ; Guichard Doré, président ; les syndicalistes Rémy Sanozier, Changeux Méhu, Dona Jonas, Montès Joseph, Jean-Claude Boursiquot, Danecson Florvilus, Harry Antony, Jean-Fritz Constant, Kemsy Durcé ; le juriste Wolff Dubic ; Ricot Pierre-Louis de la Primature ; Michel Patrick Boivert du ministère de l’Économie et des Finances ; Wilson Édouard des TPTC et Ducamel Florent, directeur de la Circulation et de la Police routière.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires