Imprimer cette page

Haïti. Visite surprise du ministre Fortuné au Palais de justice de Port-au-Prince

15 Jui 2017
2713 fois

Port-au-Prince. Jeudi 15 juin 2017. Lenouvelliste/CCN. Au Palais de Justice Personne ne s'attendait à une visite surprise du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Heidi Fortuné. C'est la première depuis sa nomination comme ministre. 

Mais il avait un objectif bien précis, celui de désamorcer une bombe prête à exploser au parquet de Port-au-Prince. Des substituts auraient les nerfs à fleur de peau après l'arrestation d'un des leurs. En dépit du fait qu'on lui reproche son implication dans une affaire de vente d'armes faisant partie du corps du délit, des substituts protestent contre la façon dont il a été arrêté. Pour désamorcer la bombe, le ministre Fortuné, accompagné du doyen du tribunal de première instance Bernard Saint-Vil et du commissaire du gouvernement Clamé Ocnam Daméus, a rencontré chaque substitut du commissaire du gouvernement à son bureau. Il a semblé les convaincre surtout de leur mission au parquet de Port-au-Prince. Me Heidi Fortuné s'est entretenu également avec le bâtonnier Stanley Gaston et son conseil. Sous forte escorte policière, il est retourné peu après quatre heures à son bureau au ministère de la Justice et de la Sécurité publique.  

Mardi 14 juin 2017. Il est environ 2 heures p.m., arrive le cortège du ministre de la Justice Heidi Fortuné dans la vaste cour du Palais de justice. C'était la surprise générale. Il a été accueilli par le doyen Bernard Saint-Vil.

D'entrée de jeu, le ministre s'est entretenu avec le doyen sur l'exécution du plan Thémis, lequel plan consiste à faire évacuer les dossiers en souffrance. Dans cette perspective, les audiences criminelles sans assistance de jury seront tenues à partir du lundi 19 juin 2017. Selon le calendrier établi, il y aura chaque jour six audiences criminelles sans assistance de jury. Elles dureront huit semaines. La liste des juges pouvant siéger au cours de cette période est déjà retenue.  

Le ministre en a profité pour s'entretenir également avec le greffier en chef du tribunal, Me Mozart Tassy, sur les dispositions à prendre pour la pleine réussite de ces activités.

Concernant le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Daméus, le ministre lui a fait savoir qu'il a tout son support dans la lutte qu'il mène actuellement contre les employés et les substituts corrompus. Il a déclaré avoir passé des instructions au commissaire du gouvernement d'engager la poursuite contre tous les auteurs, coauteurs et complices du récent scandale qui éclabousse un substitut et des agents de sécurité du parquet et du ministère de la Justice.  

Au barreau de Port-au-Prince où il a rencontré le bâtonnier et le conseil de l'ordre, le titulaire de la Justice a exposé les grandes lignes de sa politique. Il s'est dit déterminé à lutter contre la corruption et le banditisme. Il a en outre sollicité l'aide du barreau de Port-au-Prince en vue de l'exécution du plan Thémis. Il dit être toujours à la disposition des avocats, quand on sait qu'il est magistrat dans l'âme, pour avoir été représentant du ministère public, juge d'instruction au niveau de la juridiction du tribunal de première instance du Cap-Haïtien et inspecteur judiciaire au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) jusqu'à sa nomination comme ministre de la Justice et de la Sécurité publique.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Dernier de CCN