Breaking News

Venezuela : Un récit fallacieux

23 Aoû 2018
1805 fois

Caracas. Jeudi 23 aout 2018. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Une abominable tentative d'assassinat du Président de la République s'est produite au Venezuela. Le Président était accompagné par de hauts dignitaires du Gouvernement et même des ambassadeurs d'autres pays se trouvaient dans le périmètre ou dans les rangs où l'explosif utilisé pour cette devait semer la mort.

Immédiatement, les sympathisants du Gouvernement ont été terrifiés, effrayés par l'ampleur de l'événement et par ses inimaginables conséquences si les objectifs de ceux qui ont planifié cette action avaient été atteints.

L'opposition au Gouvernement et ceux qui gèrent les médias de la planète se sont comportés comme toujours en discréditant les informations données par le Gouvernement.

D'abord, ils ont dit que c'était « une bombonne de gaz » dans un appartement proche.

Mais des images montrant des engins volant sans équipage sont sorties. Les médias anti-Gouvernement de la planète ont mis en doute le fait que les images avaient été prises à l'endroit où le Président du Venezuela était en train de faire un discours.

Ensuite, ils ont parlé « d'auto-attentat » et le traitement donné par la « presse libre » oubliait de dire « attaque terroriste » bien qu'un groupe qui s'intitule lui-même « soldats en T-shirts » se soit attribué la paternité de l'attentat.

Mais ont fait leur apparition les aveux des individus impliqués qui ont été arrêtés, une chose qu'is ont aussi fait passer par-dessus la table, par des citoyens ordinaires (ce qu'on appelle le renseignement social).

Permettez-moi une digression sous forme de question :

Dans une dictature, n'y a-t-il pas une solidarité automatique envers ceux qui favorisent la chute de celle-ci ? Apparaît aussi un présentateur de télévision, aux Etats-Unis, qui se glorifie d'avoir eu connaissance avant de ce qui se préparait et donne des éléments qui coïncident avec les aveux de 2 des détenus (ce sont les 2 seuls qui sont sortis au grand jour).

Ensuite, continuent à apparaître des éléments que la presse internationale omet comme les enregistrements des conversations, sur les téléphones saisis sur les individus impliqués qui ont été arrêtés au cours de l'enquête.

La thèse de « l'auto-attentat » 

En France, en Angleterre, en Espagne, aux Etats-Unis, chaque fois que se produit un attentat terroriste, les acteurs meurent et il est impossible de les interroger. Ce serait fortuit ?

Là, tous les individus arrêtés sont vivants et peuvent témoigner, voyez-vous une différence ?

Ainsi, il faudrait se demander si le Gouvernement a payé ou a engagé le présentateur de télévision aux Etats-Unis, si ceux qui ont été arrêtés pour ce fait sont d'accord avec le Gouvernement comme le présentateur de télévision et si celui qui a été arrêté le plus récemment, l'ex-député, est une taupe de la Révolution infiltrée dans les rangs de la droite.

Les implications d'un crime raté aussi horrible, évidemment, nous amènent à chercher ceux qui en ont été les complices, où ils se cachent, quelles autres preuves peuvent être trouvées. Ah, mais ça, c'est de la répression, alors, les perquisitions et la collecte de preuves, la recherche des complices, sont le déchaînement de la répression du régime.

Voici la nouvelle tendance fallacieuse de la réthorique médiatique pour cacher une énorme caisse d'excréments dans laquelle s'est plongée la droite mal en point, sans le peuple, sans projet, sans dirigeants, sans perspectives.

Cercle Bolivarien Marseille 

 

par Rafael Quintero

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires