Breaking News

Venezuela : Le Groupe de Lima soutient la mort et la violence

23 Aoû 2018
1947 fois

Caracas. Jeudi 23 aout 2018. CCN/Bolivarinfos/Franço!se Lopez. Les Gouvernements d'Argentine, du Brésil, du Canada, de la Colombie, du Costa Rica, du Chile, du Guatemala, du Guyana, du Honduras, du Mexique, du Panamá, du Paraguay et du Pérou, membres du Groupe de Lima lancent un appel urgent au Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela à faire une enquête indépendante, exhaustive et transparente sur l'événement qui a eu lieu le 4 août pendant les cérémonies du 81° anniversaire de la création de la Garde Nationale Bolivarienne du Venezuela pour éclaircir les faits de façon impartiale dans le plein respect de l'Etat de Droit et des Droits de l'Homme.

De même, face aux récentes actions de représailles contre des députés de l'Assemblée Nationale de la République Bolivarienne du Venezuela :

Condamnent toute tentative de manipulation de l'incident survenu le 4 août pour persécuter et réprimer la dissidence politique.

Condamnent et rejettent fermement la violation du processus pénal correct et des normes internationales en matière d'établissement de la justice et de respect des Droits de l'Homme pendant la détention arbitraire, illégale et sans investigation préalable du député de l'Assemblée Nationale du Venezuela Juan Carlos Requesens ainsi que le mandat d'arrêt émis contre le député de l'Assemblée Nationale du Venezuela Julio Borges, qui viole ouvertement ses privilèges parlementaires et les garanties et les immunités prévues dans la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela (art. 200) qui les protègent ainsi que la Convention Américaine des Droits de l'Homme, la Déclaration Américaine des Droits et des Devoirs de l'Homme et la Charte de l'Organisation des Etats Américains, entre autres instruments internationaux applicables.

Expriment leur profonde inquiétude à cause de l’utilisation des institutions de sécurité et de procuration de la justice de l'Etat vénézuélien pour persécuter les opposants politiques, ce qui et en évidence une fois de plus la rupture de l'ordre démocratique et la violation de la Constitution de ce pays contraire à la volonté du peuple vénézuélien.

Réaffirment leur profonde préoccupation à cause de la situation de tous les prisonniers politiques au Venezuela et exigent leur libération immédiate en lançant un appel urgent aux autorités vénézuéliennes à respecter les garanties et les libertés politiques de tous les citoyens vénézuéliens et à organiser des élections libres, transparentes et démocratiques.

Les Gouvernements d'Argentine, du Brésil, du Canada, de la Colombie, du Costa Rica, du Chile, du Guatemala, du Guyana, du Honduras, du Mexique, du Panamá, du Paraguay et du Pérou, en réaffirmant que seuls les Vénézuéliens peuvent trouver la solution à la grave crise qui touche ce pays frère, réaffirment leur engagement à continuer à prendre des mesures et des initiatives destinées à contribuer au rétablissement des institutions démocratiques, du respect des Droits de l'Homme et de l'existence de l'Etat de Droit au Venezuela.

Lima, 11 août 2018.

Le chancelier de la République du Venezuela, Jorge Arreaza, a condamné sur son compte Twitter le communiqué du Groupe de Lima dans lequel est mis en évidence son soutien aux actes terroristes qui se sont déroulés au Venezuela lors de la tentative d'assassinat du Président Nicolás Maduro : « Les gouvernements du Cartel de Lima ont gardé un silence complice après l'assassinat raté du Président Nicolás Maduro pour ensuite se solidariser avec les terroristes qui ont planifié cet attentat. Ils montrent ainsi leur soutien obsessionnel à la violence et à la mort. »

Dans un autre message, le ministre Arreaza a écrit : « Le chancelier @robertoampuero du Chili se fait le complice des terroristes et des assassins d'un Chef d'Etat qui ont avoué. Dans son pays, a justice libère les terroristes de la dictature de Pinochet. Au Venezuela, la justice agit pour protéger son peuple,la démocratie et ainsi éviter une tragédie. La solidarité automatique de @robertoampuero et du reste du Cartel de Lima avec des terroristes qui ont avoué impliqués dans l'assassinat raté du 4 août par des preuves indiscutables démontre qu'ils soutiennent la violence et qu'ils veulent pour le Venezuela une guerre sanglante.»

Communiqué du Groupe de Lima 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires