Breaking News

Venezuela : Le Groupe de Lima condamne l'appel d'Almagro à intervenir militairement

18 Sep 2018
1746 fois

Caracas. Mardi 18 septembre 2018. CCN/Bolivarinfo/Françoise Lopez. 11 des 14 pays qui composent le Groupe de Lima ont exprimé samedi leur « inquiétude et leur condamnation de toute action ou déclaration qui implique une intervention militaire au Venezuela, » selon un communiqué signé par l'Argentine, le Brésil, le Costa Rica, le Chili, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Panamá, le Paraguay, le Pérou et Sainte Lucie.

Ce communiqué a été émis après la déclaration du secrétaire général de l'Organisation des Etats Américains (OEA), Luis Almagro, vendredi dernier, lors d'une conférence de presse qu'il a donnée à Cúcuta (Colombie) où il a été interrogé sur une éventuelle « intervention militaire » au Venezuela. Il a affirmé : « Nous ne devons écarter aucune option. » Les Gouvernements de la Colombie, du Canada et du Guyana n'ont pas signé ce communiqué.

Le Groupe de Lima a été formé en 2017 et dès lors, est devenu le fer de lance des attaques contre le Gouvernement du président Nicolás Maduro.

Le Gouvernement vénézuélien n'a pas tardé à répondre à Almagro qu'il dénoncera devant l'Organisation des Nations Unies (ONU) et d'autres instances internationales pour avoir encouragé une action armée contre son pays. La vice-présidente Delcy Rodríguez a écrit sur Twitter qu'ils sont sur le point de revivre les « pires processus » des ingérences militaires « impérialistes » en Amérique Latine: « (La) stabilité est sérieusement menacée par l'action démentielle de celui qui usurpe de façon déviante et abusive le secrétariat général de l'OEA. »

C'est la première fois que le Groupe de Lima manifeste publiquement son désaccord sur le Venezuela : en général, Luis Almagro soutient les actions et les demandes de ce groupe.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires