Breaking News

Venezuela : L'auto-proclamation de Guaidó et la construction d'un fausse vérité

28 Jan 2019
1491 fois

Caracas. Lundi 28 janvier 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le 23 janvier dernier, le député à l'Assemblée Nationale du parti Volonté Populaire Juan Guaidó s'est autoproclamé illégalement et anticonstitutionnellement président chargé du Venezuela en invoquant les articles 333, 350 et 233 de la Constitution du pays.

Le jeune député de l'état de Vargas a réalisé sa soi-disant cérémonie d'investiture sur une avenue de Caracas ( la capitale) dans le cadre d'une mobilisation de l'opposition qui exigeait la démission du Président Constitutionnel Nicolás Maduro.

Grâce à une manœuvre conjointe accompagnée de l’instauration d'un schéma d'opinion par les médias hégémoniques, Guaidó a rapidement été reconnu par le Gouvernement des Etats-Unis (USA), le secrétaire général de l’Organisation des Etats Américains (OEA) et la plupart des Gouvernements des pays qui composent le Groupe de Lima.

Après l'apparition de foyers de violence, d'actes de vandalisme, d'actes terroristes et de sabotages dans diverses régions du pays, cette nouvelle tentative de coup d'Etat était déjà en marche.

Les articles 233, 333 et 350 de la Constitution 

L'article 233 de la Constitution établit que la mort, la démission ou la destitution du président décrétée par sentence du Tribunal Suprême de Justice (TSJ), son incapacité physique ou mentale permanente, l'abandon de poste ou la révocation par le peuple sont les seules causes de « vacance absolue » du pouvoir et de convocation d'une nouvelle élection. Le président de l'Assemblée Nationale (AN) est chargé d'assurer l'interim jusqu'à ces élections.

La situation actuelle n'a rien à voir avec aucune de ces conditions. De plus, l'Assemblée Nationale est dans l'illégalité depuis janvier 2016, date à laquelle Henry Ramos Allup en était président. Depuis lors, tout acte émanant de cette Assemblée Nationale, y compris le renouvellement de sa direction, est considéré par la Justice comme nul et non avenu. 

Les 2 autres articles invoqués sont le 333 et le 350. Le 333 stipule que tout citoyen « aura le devoir de collaborer au rétablissement » du respect de la Constitution au cas où celle-ci aurait été abrogée par « un acte de force » et le 350 appelle à ne pas reconnaître « tout régime, toute législation ou toute autorité qui soit contraire aux valeurs, aux principes et aux garanties démocratiques. » 

La Constitution de 1999 est en pleinement valide pendant que l'Assemblée Nationale Constituante (ANC) travaille à la rédaction d'une nouvelle Constitution et le Président Nicolás Maduro a été réélu pour la période 2019-2025 avec 5 823 728 voix lors d’une élections pleinement transparente et reconnue par les candidats d'opposition qui y ont participé, par les accompagnants et les observateurs internationaux.

L'installation d'une fausse vérité

Bien qu'il ait usurpé illégalement les compétences constitutionnelles du pouvoir Exécutif, Juan Guaidó a été présenté au monde par un secteur de l'opposition, le Gouvernement des États-Unis, ses pays alliés, l'OEA et les médias hégémoniques comme le nouveau président par interim en déguisant la violation de l'Etat de Droit en quelque chose de légitime..

Les acteurs de la tentative de coup d'Etat ont caché à tout moment le fait que l'auto-proclamation de Guaidó a été un acte qui n'est pas prévu dans les lois du pays et ont fait avancer leurs plans de destitution en refusant de tenir compte de la volonté du peuple vénézuélien, exprimée dans les élections du 20 mai 2018.

Cette manœuvre diplomatique exécutée avec la collaboration d'un puissant appareil médiatique et de propagande pour mettre en place l'image de Guaidó a eu, de plus, la collaboration d'artistes, de musiciens, de personnalités du spectacle qui ont envahis les réseaux sociaux.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires