Breaking News

Marigot. Mardi 20 janvier 2015. CCN. La Présidente Aline Hanson, a reçu le général Bertrand Soubelet, commandant de la gendarmerie d’Outre-mer, vendredi 16 janvier 2015. Ce dernier a effectué son premier déplacement dans les îles du Nord, après avoir été nommé à ce poste en juillet 2014. Il était accompagné du capitaine Imbert, officier d’état major, du colonel Rémi Vagnier, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe et du commandant Paul Betaille, commandant de la gendarmerie des îles du Nord. A noter également la présence d’Albert Conner, directeur de la police territoriale de Saint-Martin.

Port-au-Prince. Mardi 20 Janvier 2015. CCN. Le Président de la République, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a procédé, ce vendredi 16 Janvier 2015, à la remise officielle de soixante-douze (72) autobus aux bénéficiaires du programme social «Chanje Metye Chanje Lavi».

La cérémonie s'est déroulée au Palais National, en présence, entre autres, du Ministre des Affaires Sociales et du Travail, M. Charles Jean Jacques, du Gouverneur de la Banque de la République d'Haïti, M. Charles Castel et du Directeur Général de la Compagnie Dignité, M. Castro Arboite.

Le Chef de l'Etat a fait savoir qu'à travers cette initiative, ces jeunes qui hier étaient livrés à eux-mêmes sont devenus aujourd'hui des entrepreneurs. « J'ai souvent répété que quelqu'un peut naître et grandir dans la misère, mais qu'il n'est pas condamné à mourir dans la misère », a déclaré le Président Martelly qui a souhaité du succès à ces jeunes et félicité les acteurs qui se sont impliqués pour rendre ce programme possible.

« Je me souviens quand le Président de la République partageait l'idée d'encadrer environ 200 jeunes pour les aider à changer leurs conditions de vie. Dix mois plus tard, cette idée est devenue une réalité…Je me sens fier de cette réalisation », a exprimé, de son coté,  M. Charles Jean Jacques.

Très satisfaits, Alix Camille et Réginald Antoine, deux bénéficiaires,  considèrent cette initiative présidentielle comme «un cadeau tombé du ciel ». Pour sa part, Réginald Dufresne s'est réjouit en ces termes : « Yo te konn ban nou kawoutchou pou n boule, kounye a Prezidan Martelly ban nou machinn pou n woule ».

Grace à ce programme inédit, ces 72 jeunes vont pouvoir intégrer désormais le secteur du transport en commun avec fierté. Ces nouveaux chauffeurs sont motivés et encouragés par le Président de la République à payer régulièrement, au cours de la période de financement de 24 mois, leurs bons, dans le souci de contribuer au renforcement de ce programme et faciliter d'autres jeunes à devenir entrepreneurs à leur tour.

Fort-de-France. Mardi 13 janvier 2014. CCN. un ressortissant haïtien est mort aux environs de 8 heures à Schœlcher.
La vérité officielle, trop vite proclamée par le Procureur de la République, est que cet homme aurait fui un contrôle de police et se serait jeté d’une falaise.
Les éléments actuellement réunis par l’ASSOKA mettent à mal cette vérité officielle complaisamment relayée par des médias peu curieux.
Francky ALFRED avait 35 ans. Il vivait en Martinique depuis 2011. Il avait une compagne enceinte de trois mois. Il attendait une pièce réclamée par la Préfecture pour finaliser une demande de titre de séjour.

Port-au-Prince. Mardi 13 Janvier 2015. CCN. Le Président de la République, S.E.M. Michel Joseph Martelly,  accompagné de la Première Dame, Mme Sophia Martelly, du Premier Ministre, M. Evans Paul, de la Première Ministre ai, Mme Florence Duperval Guillaume, des membres des grands corps de l’Etat, du secteur religieux, de la société civile, du Corps diplomatique et consulaire et  des représentants d’organisations internationales, a participé à la commémoration officielle, ce lundi 12 Janvier 2014, du 5ème anniversaire du tremblement de terre qui avait endeuillé le pays en 2010.

Port-au-Prince. Lundi 12 janvier 2015. CCN. Le président de la république et les partis politiques signataires : Conscients que leur pays Haïti traverse une crise politique majeure qui risque d'affecter le bon fonctionnement de l'État;

Conscients que leur pays Haïti traverse une crise politique majeure qui risque d'affecter le bon fonctionnement de l'État;

Préoccupés par les conséquences néfastes que risque d’occasionner l’absence de consensus autour d’un accord global de sortie de crise qui tienne compte des revendications légitimes de tous les secteurs de la société haïtienne ;

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires