Breaking News

Guadeloupe. SEMSAMAR et RESAX ensemble contre la délinquance.

30 Sep 2016
5001 fois

Abymes. Vendredi 30 septembre 2016. CMA. L’association RESAX et la SEMSAMAR ont signé un partenariat afin de trouver des solutions contre la désocialisation de certains locataires. Le bailleur social et le RESAX, professionnel de l’insertion sociale, vont travailler de concert pour aider les populations qui risquent de basculer dans la délinquance. Une « brigade » a été formée pour sillonner les lieux d’habitation de la SEMSAMAR.

C’est à la Résidence Les Donjons, aux Abymes, que se sont réunis les principaux acteurs de ce partenariat. La directrice générale de la SEMSAMAR, Marie-Paule Belenus-Romana, se tenait aux côtés de Joseph Hercule, le président du Resax pour exposer leur projet. Ils ont présenté les agents de l’équipe de médiation sociale (EMS) qui vont aller à la rencontre des jeunes en voie de désocialisation dès début octobre.

Ces médiateurs sont eux-mêmes des jeunes au parcours parfois difficile. Deux médiateurs référents encadrent six jeunes médiateurs engagés dans le cadre du service civique qui doivent favoriser le lien social. Leur principale préoccupation sera de régler les problèmes de délinquance et d’incivilité. Ils s’efforceront de faire respecter les règles de la vie en collectivité et de désamorcer les conflits.

Le bailleur social investit 150 000 euros sur trois ans pour la mise en place de ce partenariat. Le public visé par ce programme est essentiellement les jeunes, en priorité ceux âgés de 12 à 25 ans. Cette tranche d’âge correspond à différents profils comme des décrocheurs scolaires, des primo-délinquants ou des récidivistes qui causent des troubles à l’ordre public. 

Dès 2015, la SEMSAMAR a mis à disposition du RESAX un local pour y installer son siège. Aujourd’hui, la collaboration entre le bailleur social et cette association de loi 1901 spécialisée dans l’insertion sociale s’étoffe. « L’objectif de ce partenariat consiste à lutter contre la banalisation des situations d’exclusion, de faiblesse, de fragilité, d’échecs ou de conflits de personnes » explique Joseph Hercule. « Notre vocation est d’aider le public visé à construire leur itinéraire d’insertion ou de réinsertion sociale et professionnelle mais également à assurer le suivi de son application. Nous voulons contribuer à assurer la coordination, la gestion, et l’évolution des projets qui correspondent aux besoins. Pour cela, nous mettons en place une intervention coordonnée des institutions et acteurs existants sur l’ensemble des problèmes de la vie quotidienne » poursuit-il.

Marie-Paule Belenus-Romana a rappelé que la SEMSAMAR compte 8 000 logements en Guadeloupe et que donc c’étaient  8 000 familles qui méritent une attention plus accentuée. « Pour nos résidents nous mettons en places des programmes tels que des micro-crèches solidaires et nous collaborons avec des épiceries solidaires. Nous avons prévu de construire des aires de jeux partout où ce sera possible. Nous projetons de réduire les dysfonctionnements techniques mais aussi la violence, la précarité ou encore les conflits de voisinage. »

Ces EMS commenceront leurs tournées dans les quartiers sensibles de Port-Louis, du Moule, des Abymes et de Basse-Terre. D’abord uniquement en journée et début de soirée puis de nuit lorsque l’enveloppe du budget permettra de payer les agents à ce tarif horaire là. Une chose est sure, le pôle de médiation sociale de la SEMSAMAR fait son possible pour apporter des solutions aux problèmes que rencontrent ses locataires.

 

Évaluer cet élément
(3 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires