Breaking News

Guadeloupe. Le grand ras le bol d’Alain Nagam !

02 Fév 2015
6911 fois

Pointe-à-Pitre. Lundi 2 février 2015. CCN. Président à la fois de la Fédération des Très Petites Entreprises (FTPE) de la Guadeloupe, et de celle regroupant les autres colonies, aussi appelées « FTPE Dom », Alain Nagam se distingue en ce début d’année par un coup de gueule. Dans sa « lettre ouverte » que CCN publie, il n’épargne rien ni personne. La question récurrente posée est celle du « développement économique. Sur la forme, c’est une sorte de rafale à la Kalachnikov et chacun en prend pour son grade : Sa ki pri pri ! Au moment ou la classe politique, est très « occupée » par les élections de mars ce « courrier d’un homme en colère » aura t il l’impact nécessaire ? Nagam, se heurtera t il au mur de l’indifférence de ceux qui sont interpellés ? CCN ouvre le débat et attend la suite…


Comme pour la route du rhum, depuis des décennies nous suivons les itinéraires des concurrents « projet Guadeloupe » tracés par nos routeurs du suffrage universel, guides de notre évolution économique.

 

Scrutons nos concurrents …

  1. Le projet de raffinerie de pétrole pour remplacer le dépôt de carburant situé au morne fouillole dérouté sur la Martinique pour cause d’avarie et… devenu la SARA…
    Son poursuivant immédiat la BLACKDAIMOND a disparu en mer comme Manureva d’Alain COLAS…

  2. L’usine de traitement des déchets ménagers à lancé sa balise de détresse et reste en attente du passage d’un navire de sauvetage européen au large des côtes de l’Espagne. Un drame malheureux le skippeur est tombé à l’eau et on est sans nouvelle.

  3. La reconstruction du CHU subi des démâtages successifs depuis le départ. Ella a fini échouer dans les cailles de » trou au chat » et reste en attente du passage des experts du comité interministériel en Mars 2015 pour reconsidérer son départ.

  4. Le projet transport connait des avaries depuis le lancement de la flotte. Une vague de 6m l’a obligé à se mettre à l’abri dans un petit port près de St Malo. Nos routeurs ne savent plus quoi faire pour l’aiguiller car les radars sont brouillés. Ils comptaient sur le projet TRAMWAY de CAP EXCELLENCE pour le remorquer mais son flotteur de financement s’est cassé à l’approche des côtes de Bruxelles.

  5. Le développement du Tourisme a pris un excellent départ mais après quelques jours en mer à perdu son pavillon et dérive au large des petites Antilles. Chaque jour ses hôtels se ferment, il espère le passage des navires de croisières pour faire augmenter le nombre de passagers à POLE CARAÏBES.

  6. Notre meilleur concurrent « Guadeloupe Belle Eau » fierté de la flotte suscite l’appétit des multi - nationales qui n’ont cessé de faire les yeux doux à nos leaders politiques.

    Malgré les compétences affichées ils ont successivement raté le passage aux accores laissant notre fleuron « Guadeloupe belle eau » prendre l’eau de toute part, ne produisant que 50% de sa capacité… A qui la faute ? A Lucien, Georges, Marcel, Frederic, Lucette, henr,i Dominique, Jose, Felix, Marcellin, jacques, Victorin, tous concepteurs du projet « Guadeloupe Belle Eau ».

  7. Arrive en vainqueur au large de la tête à l’Anglais un concurrent surprise « vœu pieux des Reinettiens « inventeur de la carte d’identité Guadeloupe à 10€, suspendus dans les mamelles de la mère patrie la France. Ce projet « le Mémorial ACTe » repris par le président régional, encadré de bâtiment social dans une mer incertaine et dont on ignore les lendemains de l’inauguration par le président de la République François Hollande.

  8. Nous socio – professionnels organisations patronales complices en silence, tenus par quelle peur, incapable de s’exprimer pour montrer le chemin, le modèle du développement économique souhaité. Plutôt nous allons de cocktail en cocktail félicité congratuler ceux qui préparent déjà l’autre course mythique du conseil départemental de Mars et du conseil régional de Décembre…

Alan NAGAM

Le combat de la FTPE pour la reconnaissance des Très Petites Entreprises et aussi, pour l’obtention d’un accompagnement par les institutions publiques, privées dans leurs développement est aujourd’hui essentiel. L’approche avec les partenaires financiers est établis lors de nos rendez vous des acteurs économiques.

Reste à obtenir une plus grande compréhension du ministère des affaires sociales, du Ministère de l Outre Mer pour sortir nos entreprises de la problématique de la dette sociale et fiscale.

La FTPE est aussi en attente du (prêt de développement territorial) proposé par la BPI avec le concours de la collectivité régionale en faveur de la petite entreprise. Gageons que début 2015 nous puissions en bénéficier ainsi que le développement du capital risque pour les TPE.

La FTPE attend aussi l’organisation du symposium sur l’entrepreunariat régional pour faire le point de la situation économique, parler du dialogue social, l’organisation des filières de production, la commercialisation de nos produits à l’internationales et, plus particulièrement en Europe. Trouver ensemble les solutions de relance de notre économie…

C’est tout l’enjeu du développement économique de notre chère GUADELOUPE…

C’est notre pari pour 2015

Ainsi va la GUADELOUPE en chaloupant… Ah MATADO OU JA FE SAVEPA FE LE MAL(Poème de G.CORNELY)

Sincèrement Guadeloupéen de FRANCE

Alan NAGAM
Président FTPE 97-1
Président FTPE OUTRE MER

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires