Breaking News

Vendredi 27 mars 2020. CCN/Gr. Compte tenu de la situation épidémiologique internationale créée par la propagation du nouveau coronavirus (sars Cov 2/Covid-19), les consulats cubains à l'étranger ont pris des mesures pour protéger les ressortissants cubains qui demandent des services et les fonctionnaires travaillant dans ces bureaux contre une éventuelle contagion

Caracas. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivainfos/Françoise Lopez. Des activistes de Codepink, une organisation civile opposée aux occupations militaires des Etats-Unis dans d'autres pays ont interrompu mardi un acte auquel participait l'envoyé spécial de Washington pour le Venezuela, Elliot Abrams, qui s'est vu obligé de s'enfuir d’une rencontre organisée par la Société Alexander Hamilton après que les activistes qui l'ont interrompue l'aient accusé de crimes de guerre à cause de la politique de sanctions illégales pratiquée contre le Venezuela.

La journaliste vénézuélienne Carla Angola a annoncé le 10 mars la naissance du Commandement Unifié de l'Opposition : C.U.L.O (Cul) en français...sur proposition du député Juan Pablo Guanipa.

Caracas. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le président de ll'Assemblée Nationale Constituante du Venezuela (ANC), Diosdado Cabello, a présenté mercredi des preuves que la dénonciation faite par le député d'opposition Juan Guaidó concernant un soi-disant attentat destiné à l'assassiner, samedi 29 février à Barquisimeto, dans l'état de Lara, était une mise en scène ou un « faux positif.» 

Caracas. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. L'ex-président du Brasil Lula da Silva (2003-2011) a défendu mercredi le président du Venezuela, Nicolás Maduro, et a affirmé que « l'Europe et les Etats-Unis n'auraient pas dû reconnaître un comédien qui s'est autoproclamé président » et il a ajouté que Juan Guaidó « aurait dû être arrêté. »

Caracas. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le ministre des Relations Extérieures du Venezuela, Jorge Arreaza, a condamné jeudi la prorogation de l'Ordre Exécutif des Etats-Unis qui accuse le pays d'être « une menace inhabituelle et extraordinaire. »

La Paz. Jeudi 26 mars 2020, (RHC)/CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez.- Le candidat à la présidence de la Bolivie pour le Mouvement Vers le Socialisme (MAS), Luis Arce, a dénoncé sur Twitter le régime de facto actuel pour mettre en péril des programmes et des avantages sociaux.

'Notre nationalisation, qui nous permettait de distribuer les gains en bons (aide sociale en Bolivie), comme le Juancito Pinto, est en grand danger', a publié Arce sur son compte Twitter officiel.

Juancito Pinto a été la première politique sociale mise en œuvre par le Gouvernement Plurinational de Bolivie en 2006 pour redistribuer les bénéfices de l’État en aides sociales, et fournit une subvention en espèces annuelle pour chaque enfant de la première à la sixième année dans les écoles publiques.

Arce a indiqué que depuis le coup d’État, « on est revenu au néolibéralisme, un modèle ancien qui détruit les entreprises publiques et l’activité productive en vue de les privatiser ».

En 14 ans, a-t-il affirmé, le gouvernement du peuple a fait plus que tout autre, et le processus de changement (impulsé par l’ancien président Evo Morales) a transformé le pays et n’est pas terminé. Notre proposition sera transmise à tous les boliviens et le 3 mai nous allons gagner, a déclaré le candidat présidentiel.

Arce a souligné dans un autre tweet qu’il est déjà présent à Cochabamba (centre du pays) pour une réunion avec les dirigeants départementaux du MAS, où les candidates et les candidats à l’Assemblée Plurinationale seront présentés demain.

Il a également dénoncé le fait que le Gouvernement de facto ne se prononce pas sur les graves allégations des organismes internationaux concernant les violations des droits de l’Homme en Bolivie.

« Nous exigeons la présence de missions internationales pour assurer la transparence des élections du 3 mai prochain », a-t-il manifesté.

http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/216199-luis-arce-denonce-les-atteintes-du-gouvernement-de-facto-en-contre-les-programmes-sociaux-mis-en-place-par-le-mas

 

Caracas. Jeudi 26 Mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Freddy Bernal, protecteur de l'État du Táchira, frontalier avec la Colombie, a fait savoir que l'Armée vénézuélienne a porté un rude coup aux groupes criminels qui agissent dans la zone frontalière.

Guyana. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. La Communauté des Caraïbes ( CARICOM) a publié un communiqué dans lequel elle exprime sa préoccupation face aux éventuelles irrégularités qui seraient survenues dans le décompte des voix de la région 4, lors des élections générales au Guyana.

Caracas. Jeudi 26 mars 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. La Corporation Electrique Nationale (CORPOELEC), l'entreprise d'Etat vénézuélienne chargée de la production et de la distribution de l'énergie électrique, a fait savoir que les pannes d'électricité survenues ce jeudi 5 mars ont été le résultat « d'actes de sabotage dans nos installations : le premier sur une ligne de 230 KV qui concerne la transmission du service électrique vers le sud-ouest du pays » et le second dans la sous-station Las Delicias du District de la Capitale, en particulier sur les lignes à haute tension.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires