Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Encore une petite dose de Darmanin et une goutte de Carenco et ça ira !

Danik Zandwonis.

Encore une petite dose de Darmanin et une goutte de Carenco et ça ira !

4/5

J’ai pris le temps de lire et d’écouter tous ceux qui ont réagi au lendemain des idioties révisionnistes et négationnistes du ministre de la police des dernières colonies françaises qui ont réagi. Que fallait-il attendre d’un ministre qui, lors de la crise sociale de novembre 2021, a décidé d’envoyer les commandos du RAID et du GIGN pour faire face aux problèmes ?

Nos politiques savent-ils que dans un ouvrage publié en 2021, “Le séparatisme islamiste”, Darmanin glorifie Napoléon ? On comprend alors que les propos du ministre français ne peuvent surprendre que ceux qui croient que l’État colonial français ait pour ses colonisés et néo colonisés le moindre respect.

En réalité, Darmanin a simplement dit tout haut ce qui est la vraie nature du système qui a génocidé les Kalinagos et esclavagisé des Africains arrachés à leur terre natale. Le Darmanisme actuel n’est donc en rien une nouveauté et cela n’aurait dû susciter aucune émotion. Mais la posture Darmaniste et ses contre-vérités sont en ce 21ème siècle la suite logique du colonialisme des siècles passés.

Les crimes et atrocités commis à l’égard de nos ancêtres par la royauté française de l’époque esclavagiste, ainsi que ceux de l’époque contemporaine (février 1952, mai 1967, Salin, Klodo, Chlordécone) ont-ils été jugés ? Le colonialisme français a toujours bénéficié de non-lieux. Peut-être que nos politiques avaient tout “oublié”, mais Darmanin est venu leur rappeler que la départementalisation, la pseudo-décentralisation et la soi-disant démocratie française (et donc les consultations électorales françaises) ne sont en fait que des leurres. En fin de compte, les Guadeloupéens ne seront jamais les Français qu’ils croient être ; Comme disait feu Aimé Césaire, “nous sommes les jouets sombres au carnaval des autres“.

Mais au-delà des insultes à notre mémoire faites par le vrai ministre des dernières colonies françaises, qui a d’ailleurs refusé de se déjuger et de s’excuser, nous nous devons de nous (re)mettre debout. C’est sans doute là le plus difficile. Tout d’abord, les élus de tous bords plutôt que d’espérer vainement une attitude autre de l’Etat français, pourquoi ne pas essayer de redonner confiance à notre peuple ? Pourquoi ne pas lui expliquer qu’il faut qu’il décide de prendre en main sa destinée ?

Au cours des dernières ” élections démocratiques françaises ” dans notre pays, on l’a bien vu ; les électeurs boudent les urnes, (70% d’abstention) c’est la preuve évidente que les changements nécessaires voire urgents ne peuvent pas venir que du bulletin du vote.

L’affaire du Chlordécone ou celle plus récente des suspendus parce que non vaccinés, ont largement démontré que le “poté mannèv” (parfois tardif) des parlementaires n’a eu aucun résultat positif.

Le chlordécone a déjà empoisonné la majeure partie de notre peuple.  Aujourd’hui, un autre problème sanitaire tout aussi grave menace nos existences. La potabilité de l’eau, l’absence criminelle du traitement des eaux usées va gravement polluer les mers et les rivières du pays. En d’autres termes, la résolution de la question cruciale de l’eau pour laquelle il faudrait a minima un milliard d’euros échappe aussi à nos politiques.

A quoi donc cela sert-il de faire de belles (mais sans finalité) interventions au sein des assemblées françaises, si au bout du compte, hak pa ka chanjé ?

Les propos disqualifiants de Darmanin suffiront-ils à   réveiller les consciences ?

Peut-être que le vrai ministre des dernières colonies françaises devrait même remettre une seconde couche, comme on dit “administrer une 2é dose”.

Mais on sait que certains guadeloupéens qui ont déjeuné amicalement avec Carenco, pensent ou croient que ce dernier “aime la Guadeloupe” et donc, il faut oublier Darmanin et faire “confiance” à Carenco…

Mi la nou yé ! 

En résumé, Darmanin a fait beaucoup mal à tous ceux qui faisaient mine de n’avoir pas compris la vraie réalité du système dans lequel nous vivons. Je ne sais pas s’ils l’ont noté, mais les propos du petit Darmanin, n’ont eu aucun écho dans la presse française ; trop occupée à rendre compte journellement de la Guerre en Ukraine, du besoin d’avions, de chars de combats et du voyage en Europe de Zelinsky. Au fait, quel conflit en Afrique a déjà été aussi médiatisé en France ?

Danik I. Zandwonis 

Réaction : daniknews2@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com