Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Guadeloupe. Cinéma. Tapis rouge des festivals du grand écran

Christelle Théophile Galou et Elisabeth Gustave, lors de la conférence de presse au Cinéstar le mercredi 4 octobre 2023.

Guadeloupe. Cinéma. Tapis rouge des festivals du grand écran

4/5

Les Abymes. Le lundi 16 octobre 2023. CCN. C’est le début des festivals caribéens du cinéma. Chaque année, il s’agit de mettre en lumière nos talents du grand écran.

Au mois d’octobre, les festivals cinématographiques de la Caraïbe s’enchaînent afin de mettre au premier plan, les talents afro-caribéens qui ont des choses à raconter. Tout débute ce week-end, avec l’inauguration de la 7ème édition du Cinéstar International Film Festival (le CIFF), prévue ce vendredi 6 octobre. Il sera suivi de très près, dès le 13 octobre, par la 10ème édition du Festival du Film des Droits Humains de Guadeloupe, le Monde en Vues.

Mercredi dernier, ces deux festivals se sont associés pour une conférence de presse unique qui s’est déroulée au Cinéstar. Pour les deux fondatrices de ces festivals guadeloupéens du cinéma, Elisabeth Gustave et Christelle Galou, “c’est l’occasion de montrer, que l’on peut faire ensemble”. Chose qui annonce un futur prometteur pour le cinéma en Guadeloupe.

Cette année, la sélection du CIFF s’est tournée vers 21 œuvres filmographiques allant du court-métrage au documentaire en passant par le long-métrage, dont cinq venus d’ailleurs. Avec notamment un fait tout à fait novateur, la sélection de YootAcademy la téléréalité des influenceurs guadeloupéens diffusée en ligne, adaptée en film !

En ce qui concerne la sélection pour les dix ans du Monde en Vues, “cette année on essaye d’être festif”, déclare la fondatrice Elisabeth Gustave. Elle nous présente 31 films de courtes et longues durées sur la thématique imposée de la Trajectoire. “Il y a des films qui viennent de partout, on est vraiment en contact avec le Monde” témoigne Sonia Deriau-Reine, jury de cette année au Monde en Vues.

Des tremplins à l’international

Christelle Théophile Galou, directrice du cinéstar et fondatrice du CIFF face aux journalistes lors de la conférence de ce mercredi, affirme fièrement que son “objectif est avant tout de faire briller les talents de chez nous”. Ainsi le CIFF et Le Monde en Vues s’inscrivent dans une dynamique d’accompagnement dans l’effervescence du cinéma guadeloupéen. Et pour cause.

Le Cinéstar Film Festival tout comme le Festival le Monde en Vues sont tous les deux de véritables tremplins à l’international. Surtout depuis la récente nomination au César de Timoun Aw de Nelson Foix et du film Ici s’achève le monde connu d’Anne Sophie Nanky. Deux films qu’ils ont récompensé lors de leur précédentes éditions. Pour la fondatrice du CIFF, “c’est une fierté de faire naître, concevoir, réaliser, porter sur les écrans, mais surtout de voir nos cinéastes aller plus loin grâce à nos festivals”.

Une aubaine qu’il nous faut suivre de près, lorsque l’on sait que les festivals de cinéma en Guadeloupe peinent à conquérir la grande majorité du public. C’est d’ailleurs en ce sens que cette année, le CIFF a souhaité innover dans sa sélection en permettant pour la première fois la participation d’une téléréalité. Ce choix saura pour sûr, amener un public plus jeune, plus connecté afin de propulser nos talents de tous les écrans.

Noémie Abisur

CCN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com