Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Guadeloupe. Guy Losbar a évoqué le fléau de la violence avec le ministre des Outre-Mer

Conseil départemental de la Guadeloupe

Guadeloupe. Guy Losbar a évoqué le fléau de la violence avec le ministre de l'Outre-Mer

4/5

Basse-Terre. Lundi 2 mai 2023. CCN. Cette thématique était donc au cœur de l’échange qu’il a eu ce mardi 02 mai, à Paris, avec le Ministre des Outre-Mer, Jean-François CARENCO, dans le cadre des travaux préparatoires du prochain Comité interministériel des Outre-Mer (CIOM), prévu courant juin.

Le président LOSBAR a ainsi évoqué au ministre la problématique de la multiplication des passages à l’acte avec — selon les chiffres du SDIS — plus de 35 personnes blessées ou tuées par arme à feu, depuis le début de l’année, et plus de 39 personnes blessées ou tuées par arme blanche, depuis le début d’année.

Réaffirmant que la violence n’est pas une solution et ne doit pas non plus être une fatalité Guy LOSBAR et Jean-François CARENCO ont donc convenu d’œuvrer conjointement à la mobilisation de l’ensemble des institutions publiques — État, Région, Département communes, EPCI, Justice, Police et Gendarmerie — aux côtés de la société civile (familles, associations, etc.) pour co-construire une réponse territoriale.

Cette construction pourrait aboutir à un plan d’action territorial où chaque partenaire s’engagerait par convention.

Au côtés de l’action de l’Etat en matière répressive, de lutte contre la circulation des armes à feu, pour le Département, cet engagement prendrai la forme de mesures diverses, notamment :
 – la lutte contre les troubles du développement et du comportement — du fait de l’observation de l’augmentation des pathologies lourdes — sur le volet accompagnement ;


– l’aide à la parentalité et la prévention des pathologies évitables (addictions aux jeux, aux écrans) sur le volet prévention ; 

– le renforcement entamé des dispositifs d’insertion par l’activité ;

– l’augmentation des effectifs d’assistants familiaux ; 


– le déploiement d’ambassadeurs de la jeunesse dans chaque commune. 
 


Au-delà de l’action de l’État et de la collectivité départementale, il s’agit d’un problème de société qui requiert une réponse collective impliquant la société civile aux cotés des pouvoirs publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com