Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Haiti. Crise politique. Nomination des membres du Conseil présidentiel de transition

Haiti. Crise politique. Nomination des membres du Conseil présidentiel de transition

4/5

Port-au-Prince. Mercredi 17 avril 2024. CCN. Après des semaines de tension politique en Haïti, marquées par des manifestations massives et une escalade de la violence, une étape cruciale vers une transition politique a été franchie avec la nomination des membres du Conseil présidentiel de transition. Cette décision, prise par un arrêté officiel paru dans le journal Le Moniteur le mardi 16 avril, vise à rétablir l’ordre public et à guider le pays vers une nouvelle ère politique dans un contexte de crise profonde.

Le Conseil présidentiel de transition, composé de neuf membres, a été créé officiellement le 12 avril dernier par un décret signé par le premier ministre sortant, Ariel Henry. Ce Conseil est chargé de désigner rapidement un nouveau Premier ministre ainsi qu’un gouvernement inclusif, dans le but de garantir une transition politique stable et ordonnée. Le mandat du Conseil prendra fin au plus tard le 7 février 2026, selon les dispositions du décret.

Malgré des divergences et des tergiversations au sein du gouvernement, l’arrêté publié dans Le Moniteur a révélé les noms des sept membres représentant les principales forces politiques et le secteur privé, ainsi que des deux observateurs sans droit de vote. Parmi les membres figurent des personnalités de renom telles que Smith Augustin, Louis Gérald Gilles, Fritz Alphonse Jean, Edgard Leblanc Fils, Laurent Saint-Cyr, Emmanuel Vertilaire et Leslie Voltaire. Les observateurs désignés sont le pasteur évangélique Frinel Joseph et l’ancienne fonctionnaire de la Banque mondiale Régine Abraham.

La publication de cet arrêté a été précédée par des controverses et des démentis du gouvernement, alimentant la confusion au sein de la population. Cependant, des sources au sein du Conseil ont confirmé l’authenticité du document, mettant ainsi en lumière les tensions et les enjeux politiques entourant cette transition.

“La mise en place du Conseil présidentiel de transition en Haïti est une avancée essentielle vers la restauration de l’ordre et de la gouvernance démocratique dans le pays. Nous saluons cet effort et appelons à une coopération continue de toutes les parties prenantes pour garantir une transition politique pacifique et stable.” – Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

Dans ce contexte délicat, l’Union européenne a appelé le gouvernement à procéder à la nomination formelle du Conseil présidentiel de transition sans plus attendre, soulignant l’urgence de trouver une solution politique durable pour mettre fin à la crise actuelle. Cette nomination représente un pas important vers la résolution des problèmes politiques, sécuritaires et humanitaires qui affligent depuis trop longtemps le peuple haïtien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com