Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Ladjé Hervé Pinto !

LADJÈ HERVÉ PINTO !

Ladjé Hervé PINTO !

4/5

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes.

 

HALTE AUX INJUSTICES ET AU MÉPRIS DU COLONIALISME FRANÇAIS EN MARTINIQUE !

Une fois de plus, Hervé PINTO est la victime de la brutalité et du harcèlement judiciaire des autorités coloniales françaises en Martinique.

La nouvelle arrestation violente d’Hervé PINTO, dimanche 10 mars 2024, alors même qu’il levait les mains et appelait à ne pas faire usage de violence contre les gendarmes, est symptomatique de la volonté du colonialisme français d’humilier et de provoquer les Martiniquais.es.

L’arrestation de notre compatriote et le déploiement de moyens disproportionnés contre lui ne se justifient en aucune manière.

Contrairement à ce qui est colporté, à aucun moment, depuis le  jeudi 7 mars, date de sa libération, Hervé PINTO n’a pris contact avec les résidents du « Hameau  de la Pagerie ».

Il a donc scrupuleusement respecté les termes de sa mise en liberté sous surveillance qui ne stipulaient que l’interdiction de se rendre au « Hameau de la Pagerie » pas sur l’ensemble de la propriété des héritiers GRAT !

Les autorités judiciaires françaises le savent parfaitement mais violent eux-mêmes les règles qu’ils imposent pour tenter d’affirmer leur chimérique posture de domination.

Par ailleurs, peut-on -en violation de deux décisions de justice, de 2007 et de 2011, reconnaissant  que le terrain concerné appartient bien aux héritiers GRAT- interdire à Hervé PINTO d’aller sur les terres de sa famille ? Cette ignominie n’est possible qu’en pays colonisé.

Les organisations soussignées dénoncent avec la plus grande détermination cette nouvelle provocation de l’Etat français et l’exercice d’une justice à deux vitesses qui protège les spoliateurs et persécute les Martiniquais.es qui exigent le respect de leurs droits.

Elles tiennent le préfet et l’Etat français pour  seuls responsables de la colère de notre jeunesse face aux  injustices répétées et au mépris.

Elles exigent la libération immédiate de Monsieur Hervé PINTO et l’arrêt d’un harcèlement judiciaire qui ne rappelle que trop une forme d’apartheid dans notre pays qui a subi dans son histoire les affres du racisme et du suprémacisme français.

Elles demandent à toutes les instances politiques de prendre leurs responsabilités et de proposer en urgence -en accord avec les organisations populaires et les personnes concernées- les dispositions nécessaires pour régler l’affaire de la famille GRAT et traiter, d’une manière plus générale, la question des terres volées en Martinique, souvent avec la complicité des autorités.

Elles appellent enfin l’ensemble du peuple martiniquais à se mobiliser solidairement dans l’action dès ce jeudi 14 mars.

Premiers signataires :

-KJM

-ANLOT LAREL POU LAVI-REZISTANS

-AOP

-ASSAUPAMAR

-CDMT

-CGTM-FSM

-CNCP-APAL

-DJERIEZ SESE

-GRS

-INSOUMIS.ES MARTINIQUE

-K13J20

-KONSYANS MATINIK

-KOUDMEN WOUJ VÈ NWÈ

-LAMENTIN LA RELÈVE

-MIR

-MODEMAS

-MPREOM

-NOU LA

-PALIMA

-PCM

-PKLS

-ZCZP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com